Un lycéen hérite de 4 heures de colle pour avoir spoilé Star Wars VII

Star Wars VII

Quand on vous dit que spoiler les films à ses petits camarades, c'est mal. Un lycéen en a d'ailleurs fait l'amère expérience, après avoir hérité d'un bon paquet d'heures de colle pour avoir dévoilé les moments clés du Réveil de la Force.

Le drame s’est déroulé dans un lycée de Compiègne, dans l’Oise. Un lycéen a osé spoiler Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force à l’un de ses surveillants, qui n’a pas, mais alors pas du tout apprécié la plaisanterie.

Relayée par le Courrier Picard, cette anecdote s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux. S’il est difficile d’en assurer l’authenticité à 100%, il n’empêche qu’elle s’accompagne d’une lettre succulente, et semblant tout ce qu’il y a de plus officielle. Cette dernière stipule que l’indélicat élève, pour avoir dévoilé les moments clés de l’intrigue du long-métrage, devra copier 100 fois « Je ne dois pas spoiler Star Wars », détailler « les causes de passage de jeune Jedi du côté obscur » et même expliquer pourquoi le Faucon Millenium ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière.

Après avoir cru à la plaisanterie, le petit rigolo a bien du se rendre à l’évidence : oui, il lui faudra bien sortir le stylo et faire preuve d’un peu d’imagination pour se plier à ses tâches. Peut-être fera t-il preuve d’un peu plus de finesse au moment de la sortie de Star Wars VIII ?

Star Wars VII spoiler

 

Tags :Via :courrier-picard
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sérieusement les rédacteurs ne peuvent pas lire les articles relayés jusqu’au bout ??? D’autant que l’article en source ne fait qu’une dizaine de lignes…

  2. «Spoiler» n’est pas un verbe français !

    Définition de spoiler: mot anglais «aérofrein». Anglicisme technique. Élément de carrosserie qu’on rajoute pour améliorer l’aérodynamisme d’une voiture.

  3. Non mais sérieusement Ben, avant d’écrire un article, on se renseigne ou alors on lis les sources jusqu’au bout!!!! Le surveillant qui a donné cette « punition », a annoncé à l’élève le lendemain que c’était une blague.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité