Nathalie Kosciusko-Morizet veut des backdoors dans tous les appareils électroniques

Espionnage

La loi numérique n'en finit plus de faire parler d'elle, chacun y allant de sa proposition. La députée Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) propose ainsi un amendement, obligeant les constructeurs de matériel à "prendre en compte dans leurs constructions la nécessité de donner aux forces de l’ordre, dans le cadre d’une enquête judiciaire et après autorisation d’un juge, l’accès aux matériels".

Il est ici pleinement question d’obliger les constructeurs à installer une porte dérobée sur leurs produits pour pouvoir, le cas échéant, offrir un accès aux autorités. Et l’amendement en question est très vaste. Par « matériel », il ne faut pas voir que le matériel informatique.

Et si la députée est bien consciente de l’avènement des systèmes de cryptage individuel, l’objectif « est d’éviter que des systèmes de cryptage individualisés ne retardent la poursuite d’une enquête« .

Nathalie Kosciusko-Morizet est consciente que sa proposition est vouée à l’échec, mais elle entend bien ouvrir « le débat sur les voies et les moyens de garantir l’accès aux données pour des raisons de sécurité nationale et dans le cadre d’une enquête judiciaire« . À suivre !

Tags :Via :Next Inpact
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et c’est la même qui veut nous faire un OS made in France. Après il faut voir le bon côté de la chose, on peut déjà le tester avec Red Star OS.

  2. Quand on voit que des personnes peuvent hacker des produits tel que des voitures, des fusils de sniper conçu sans backdoor, ils vont se régaler avec des backdoor.

    1. Sauf que certains équipements sont ouverts tant au niveau logiciel que matériel et que son étude – qui va nous coûter un bras – ne pourra pas être mise en application sur ceux-ci..

      Va falloir trouver autre chose pour se faire remarquer..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité