Découverte d’une planète inconnue dans le système solaire ?

planet 9 système solaire

Et s'il y avait 9 planètes au lieu de 8 dans le système solaire ? Il faudrait corriger fissa tous nos livres d'astronomie. Et d'après l'étude publiée ce 20 janvier 2016 dans l'Astronomical Journal, cela fait peu de doutes. Surtout que l'équipe d'astronomes de Caltech à l'origine de cette étude n'en est pas à son coup d'essai puisqu'elle est déjà à l'origine de la découverte de la planète naine Eris en 2005. Déjà sous la direction de Mike Brown, cette précédente étude avait conduit à la déclassification de Pluton en tant que planète et à revoir ainsi nos livres d'astronomie : le système solaire était alors passé de 9 à 8 planètes. Et aujourd'hui, on pourrait de nouveau avoir une nouvelle planète à la fête. à 9 planètes. 

« PlutoKiller », puisque c’est l’identifiant qu’a pris Mike Brown sur Twitter, a rassemblé de nombreuses preuves validant l’existence d’une neuvième planète dans le système solaire. Baptisée « Planète 9 », elle serait 10 fois plus massive que la Terre.

Cette neuvième planète n’a pas été observée directement. Sa présence a été déduite par un modèle mathématique. L’équipe a découvert « une signature gravitationnelle » qui s’explique par la présence d’une planète géante très éloignée dans le système solaire. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de l’observer en utilisant les télescopes les plus puissants de la planète. Et même, elle pourrait déjà se cacher dans certaines images prises par ceux-ci.

planete neuf

Pour rassembler les preuves de l’existence de Planète 9, ils ont observé les mouvements des objets situés dans la ceinture de Kuiper, une zone peuplée de comètes située au-delà de l’orbite de Pluton. D’après ces observations, cette planète 9 a une orbite très elliptique autour du Soleil. Elle mettrait entre 10 000 et 20 000 ans pour effectuer une orbite complète (En comparaison, Pluton met 248 ans). Et elle ne s’approcherait pas à moins de 200 fois la distance Terre-Soleil. (Pluton est à 40 fois cette distance)

Bien sûr, le scepticisme est de mise avec ce genre d’annonce. Certains cercles complotistes ou astronomiques  parlent de la fameuse Planète X et de la mythique Nibiru depuis des années. Et comme la Planète 9 n’a pas encore été directement observé, il est trop tôt pour corriger les livres.

Dans leur article, Brown et Batygin (l’autre signataire de cette étude) déclarent qu’il y a seulement 0,007% de possibilités que les mouvements des objets observés dans la ceinture de Kuiper soient « dû à la chance », ce qui suggère une autre origine. La présence d’une planète d’une masse de plus de 10 fois la Terre expliquerait les alignements orbitaux observés ainsi que les orbites elliptiques des planètes naines comme Sedna.

Cette planète aurait été éjectée au début de la formation du système solaire, ce qui d’après une récente étude ne serait pas rare dans les systèmes planétaires. Il n’y a que 2 planètes qui ont été découvertes dans notre système solaire depuis l’antiquité. Si cette planète 9 existe, c’est une révolution !

Maintenant que l’on connaît l’orbite de cette planète, les astronomes savent où pointer leur téléscope mais ils ne savent pas à quel endroit se trouve aujourd’hui la planète 9 le long de son orbite.

Illustration : vue d’artiste de la planète neuf. Caltech/R. Hurt (IPAC)

Orbites : Caltech/R. Hurt (IPAC)

 

Tags :
  1. Salut Norédine !
    Comme toujours super article, j’aime beaucoup le monde aérospatial et c’est un vrai plaisir de tomber sur tes articles ici. Aurais-tu un compte sur les réseaux sociaux plus actif que ton twitter ? J’aimerais bien suivre tes articles de plus près !

    1. Hello et merci !!

      Twitter est mon compte le plus actif :) En ce moment, j’ai pas mal de projets. Je vous en dirais plus bientôt sur Twitter d’ailleurs.
      Je vais publier un peu plus ici, mais j’ai pris des vacances le mois dernier… ça m’arrive aussi 😉

  2. Comme vous le signalez, ça fait longtemps que la possibilité d’une neuvième planète est envisagée par certains. Beaucoup y ont vu (au mieux) du grand-guignol, au pire de la théorie du complot. On peut rappeler cependant le cas des vagues scélérates et des calmars géants, dont beaucoup de récits rapportaient l’existence mais qui n’étaient pas pris au sérieux par l’establishment scientifique. Jusqu’à ce que, finalement, l’un et l’autre soient observés…

  3. Il se disait en 1983 :
    « Ces théories ont leurs détracteurs. La Planète X, affirment les sceptiques, devrait être aussi massive qu’Uranus pour modifier les orbites de cette dernière et de Neptune. Et dans ce cas, elle devrait avoir été découverte depuis longtemps par des observations conventionnelles. Et quand bien même elle serait un objet plus lointain et plus massif, Thomas Van Flandern de l’US Naval Observatory soutient que son influence aurait dû produire des perturbations dans les orbites des autres planètes, y compris la Terre. »

    Pas très rassurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité