Avec Seedr, téléchargez via BitTorrent directement depuis le cloud

Seedr

Il y a encore quelques mois, pour télécharger via BitTorrent, il fallait installer un client sur sa machine. Avec une interface utilisateur très simple et épurée, Seedr permet de le faire depuis le cloud directement. En masquant votre adresse IP au public et avec une offre totalement gratuite... Plutôt alléchant, non ?

Depuis peu, le torrent est passé dans une tout autre dimension. Les seedboxes se multiplient, le protocole est au cœur de très nombreux services – streaming, sauvegarde, etc -. Seedr entend bien démocratiser encore davantage son utilisation en offrant, s’il fallait résumer, un client torrent dans le cloud. Simple, gratuit et efficace.

Une fois votre compte créé, il suffit de glisser/déposer ou d’uploader un fichier torrent (fonctionne aussi avec un simple lien magnet ou l’url d’une page contenant un fichier torrent) et Seedr s’occupe du reste, téléchargement et partage – celui-ci ne passant donc pas par votre machine du tout -, sans exposer du tout votre adresse IP.

Lorsque le téléchargement est terminé – la progression peut être suivie en temps réel grâce à la barre de progression -, il suffit de récupérer le fichier sur sa machine via le bouton dédié (via HTTP directement). Et là, la vitesse de transfert est plutôt sympathique.

Mais Seedr peut faire bien davantage. Il est aussi possible de lire les fichiers directement, de les streamer si ce sont des fichiers vidéo, par exemple. Et le service offre permet aussi de chercher des sous-titres en live, et même de les synchroniser précisément pendant que vous regardez le film. Et puisque c’est un simple service web, Seedr fonctionne sur toute machine équipée d’un navigateur web. Un plug-in Chrome existe, il permet de mettre un fichier à télécharger en deux clics.

Si le service propose une offre gratuite – avec 2 Go de stockage, bande-passante illimitée, lecture des vidéos et un téléchargement à la fois -, Seedr a aussi des abonnements pour ceux qui auraient des besoins plus conséquents – jusqu’à 1 To de stockage (bientôt), des téléchargement simultanés illimités, le support des trackers privés, etc -. À noter, si Seedr venait à recevoir une demande du DMCA, le fichier torrent cible serait purement et simplement effacé, vous en seriez avisé, et c’est tout ! À tester !

Tags :Via :TorrentFreak
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 2go… peut-être pour des divx tout pourris?
    Obligé donc de passer sur les offres premium, et là ça pique…
    Hors de prix. (à titre d’exemple je paye 5€ pour 150go).

  2. Merci pour l’astuce. Pour les téléchargements, j’ai toujours été habitué à utiliser un débrideur, et j’arrivais à télécharger même les vidéos les plus volumineux. En plus, le téléchargement est assez rapide. J’aimerais bien essayer avec le Seedr, et voir ce que ça donne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité