Apple, Samsung et Sony (encore) pointés du doigt concernant l’exploitation des enfants

mine

Un nouveau rapport d'Amnesty International accable derechef Apple, Samsung et Sony. Si les géants de la technologie mettent en place des processus de vérification pour éviter l'exploitation des enfants, ceux-ci ne sont pas assez nombreux. Résultat, des gamins sont à la peine dans les mines où sont prélevés les minéraux nécessaires à la fabrication des produits électroniques. 

Le rapport se concentre sur l’exploitation minière du cobalt en République Démocratique du Congo, dont les ressources représentent pas moins de 50% de la matière minérale utilisée pour la production de batteries li-on.

Le cobalt est extrait par des mômes natifs de RDC âgés d’environ sept ans, avant qu’il ne soit vendu aux grandes entreprises qui le  transforment pour le commercialiser en Chine et en Corée du Sud. Il ne faut néanmoins pas croire que les géants prennent ce souci par-dessus la jambe.

Apple analyse des dizaines de matériaux, y compris le cobalt, afin d’identifier les risques en termes de travail, mais aussi concernant l’environnement. Sony travaille avec les fournisseurs pour aborder les questions liées aux droits de l’homme et conditions de travail. Quant à Samsung, de façon tout aussi catégorique, rétorque  que « les contrats avec les fournisseurs qui exploitent des enfants seront immédiatement résiliés »

40 000 enfants triment dans les mines de cobalt et jusqu’à 12h par jour, pour récolter entre 1 et 2 dollars. Amnesty International affirme qu’ils sont souvent confrontés à la violence physique et à une exposition aux gaz et produits dangereux.

« Des millions de personnes bénéficient des avantages liés aux nouvelles technologies, mais demandent rarement comment tout est fabriqué. Il est grand temps que les marques affrontent leurs responsabilités et notamment concernant l’extraction des matières premières qui rendent leurs produits si lucratifs » – Mark Dummett, Amnesty International.

Tags :Sources :amnesty
  1. Merci Flo pour cet article, nettement plus intéressant que de savoir si « oui ou non achèterez-vous l’iPhone X si il n’a pas de bouton Home ou de prise jack »
    Apple (et consorts) en résumé :
    – design, packaging, matraquage
    – fabrication par des enfants dès 7-8ans
    – évasion fiscale systématique
    – rapport prix de revient/ prix de revente ahurissant
    – obsolescence programmée
    – innovation technologique faible et distillée (Siri aurait très bien pu sortir sur le 3G ou 3GS, « garder des cartes dans sa manche »)

    Envoyé depuis mon iPhone (bah oui, faut être pris pour être appris)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité