Finalement, les liens hypertextes ne deviendront pas illégaux !

liens hypertextes

On a eu chaud : les liens hypertextes ont bien failli devenir illégaux - en grande partie en tout cas - dans notre beau pays. Il n'en sera finalement rien, la députée à l'origine de cette idée a décidé d'abandonner, après la levée de boucliers remarquée toute cette semaine.

L’amendement déposé le 16 janvier dernier par les deux députées PS Karine Berger et Valérie Rabault réclament l’interdiction des liens hypertextes n’ayant pas fait l’objet d’autorisations préalables n’est plus. S’attaquant directement aux liens qui « donnent accès au public à des œuvres ou à des objets protégés par le code de la propriété intellectuelle, y compris au moyen d’outils automatisés [sauf] autorisation des titulaires de droits concernés », l’amendement en question n’aura pas manqué de faire réagir.

Jugée « absurbe » par la secrétaire d’État chargée du Numérique Axelle Lemaire, l’idée même d’empêcher la mise en ligne de liens hypertextes tant que les ayants droit n’ont pas donné leur autorisation – un sacré bazar, inapplicable sur les Facebook, Google, YouTube et Twitter, pour ne reprendre que ces exemples – n’ira donc pas plus loin. Karine Berger a depuis accepté de retirer son amendement. Imaginez un peu devoir réclamer une autorisation avant de publier une citation de texte (un simple retweet !), une vidéo ou un dessin sur la toile : plutôt compliqué, n’est-ce pas ?

Visiblement agacée, Axelle Lemaire a évoqué l’idée de lutter contre les liens menant vers des contenus terroristes, pédophiles, racistes, etc., plutôt que vers des contenus protégés par des droits d’auteur.

Maintenant, ne reste plus qu’à raisonner le ministère de la culture, bien décidé à révolutionner notre bon vieux clavier AZERTY…

Via :numerama
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Imaginez un peu devoir réclamer une autorisation avant de publier une citation de texte (un simple retweet !), une vidéo ou un dessin sur la toile : plutôt compliqué, n’est-ce pas ?

    C’est bien pire que ça , google devrait vérifier toutes les pages du net avant de les linker car oui sur google c’est aussi des liens hypertexte .

    Pour avoir eue une idée aussi co-conne Karine Berger devrais franchement donner ça démission … quand a Axelle Lemaire qui évoque l’idée de lutter contre les terro et les pédophile raciste etc … c’est très bien, mais si c’est de la mème manière … ben …. même cause même effet … démission !!!

  2. Vivement la suppression de la moitié des politiques…. vu le nombre de ces fainéants il n’est pas étonnant d’avoir autant de propositions absurdes….

  3. Au lieu de voter des amendements sur les liens hypertextes ou la création d un clavier français ‚ ils feraient mieux de s atteler aux vrais problèmes : chômages, retraites, précarité, sans abris…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité