Envie de troller un utilisateur d’iPhone ? Envoyez-lui un lien renvoyant vers Crashsafari !

iPhone reboot

C'est le genre de blague potache qui a tendance à se répandre comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Mis sur pieds par un petit malin, provocant automatiquement l'ire des pauvres piégés !

Comment faire planter un iPhone en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ? Facile : ouvrez Safari Mobile, entrez dans la barre d’adresse l’URL crashsafari.com, et voilà ! Largement relayé sur Twitter – la simple perspective de troller des utilisateurs d’iPhone semble avoir déchaîné les foules ! -, ce lien cache en fait du Javascript, qui va être en mesure de lancer une API qui va tourner indéfiniment, jusqu’à avoir la peau du navigateur, puis du smartphone. Et si ce n’est pas dangereux, ça n’en reste pas moins sacrément frustrant !

Mais il aurait été dommage que Safari soit le seul à être touché par cette faille. Les utilisateurs d’Android, de Windows et d’OS X peuvent eux aussi être trollés par le lien, mais aussi par Crashchrome. Pas de jaloux !

Par contre, sur ordinateur, point de reboot de la machine, juste un navigateur qu’on devra quitter par la force. Agaçant, surtout si on se fait avoir au bureau par un collègue farceur ayant fait circulé l’adresse en prenant soin de la cacher sous un racourcisseur d’URL…

Consultée plus de 100 000 fois en quelques heures, l’URL Crashsafari.com devrait pourtant devenir caduque sous peu, un correctif étant actuellement en préparation.

Tags :
  1. Par contre si on veut troller les andro user, on peut toujours leur envoyer un mms qui nous permettra de prendre le contrôle de leur terminal, et là pour la plus part il n’y aura jamais de correctifs de proposé 😉

  2. Mauvais copié collé, sous android le terminal ne plante pas. Chrome se ferme rapidement de lui meme et firefox previens qu’un javascript prend trop de cpu (j’ai meme ignoré l’avertissement pour que firefox se ferme). Tout redevient normal ensuite.
    Merci la gestion memoire du noyau linux.

    1. L’iphone est, lui aussi, entièrement basé sur linux. Tout comme MacOS d’ailleurs.
      Pour aller plus loin Webkit est une création 100% par Apple, et Chrome ne fait que reprendre sa version de Webkit open source.
      Donc Chrome mobile ou desktop ne fait que réutiliser le moteur de rendu de Safari qu’Apple a bien voulu libérer. Un Android user surf en utilisant un morceau de Safari d’Apple.
      Mais il faut être juste, le fait de reprendre un moteur de rendu a dégagé des ressources chez Google, et ils ont pas mal bossé – comme avec ce bug qui est limité au navigateur sous Chrome. Tandis que libérer Webkit pour les autres navigateurs permet à Apple de s’assurer que les pages seront parfaitement rendues également sur son navigateur, alors que ses machines étaient à l’époque minoritaires, et donc moins susceptibles d’être prises en compte par les webmasters (en 2005).
      Et il faut avouer qu’aujourd’hui, pour les fonctions HTML5 avancées, les navigateurs non webkit – comme Firefox – accumulent un retard inquiétant (objectivement et même si philosophiquement Mozilla c’est kewl).

      Au final utiliser Android, ou Apple, ne vous rend pas plus cool, ce ne sont que deux produits industriels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité