La Silicon Valley est-elle sur le déclin ?

Silicon Valley

Ces dernières années, la Silicon Valley représentait le saint des saints des startups de l'IT, la Mecque des évangélistes de l'informatique. Malheureusement, aujourd'hui, il semblerait que le chemin ne s'assombrisse. C'est en tout cas ce que pensent deux experts. Explications.

Philippe Suchet fait du conseil auprès de plus de 500 startups californiennes. Pour lui, avec tous ces rêves, toutes ces excentricités spéculatives, la situation est aujourd’hui irréelles : il y a des startups « évaluées à plus de 10 millions de dollars qui n’ont aucun produit« . « La musique est sur le point de s’arrêter et il n’y aura pas de chaises pour tout le monde. » Jim Breyer, spécialiste du capital risque va même plus loin : « 90% des start-up vont voir leur valorisation revue à la baisse ou vont mourir et 10% vont rencontrer le succès. » En cause, une demande trop importante des startups aux investisseurs, réclamant des valorisations démesurées.

Cette folie des grandeurs entraînent aujourd’hui une certaine méfiance des investisseurs, qui se protègent désormais davantage – notamment pour faire face à une revalorisation à la baisse et parfois en demander à récupérer leur argent -. En lieu et place de gens vraiment originaux, « des arrogants« . Une situation plus difficile, quelques faillites, qui font la satisfaction de Jim Breyer.

Nellie Bowles, du très sérieux Guardian, résumait bien la chose : les fêtes « indescriptibles » sur les toits, les pizzas à la feuille d’or et les inscriptions sur les parkings « réservé aux investisseurs en capital-risque » sont bien les signes de « la fin d’un monde« …

Tags :Via :Clubic
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité