Un robot qui sait écrire des discours de politiciens

Robot

Les robots servent aujourd'hui bien des desseins. Certains sont conçus pour faire usage de leur force, d'autres brillent par leur intelligence artificielle. Si la politique n'a rien de franchement folichon, ni de très simple à appréhender, les discours des hommes politiques, eux, sont très prévisibles. À tel point qu'un robot sait désormais en écrire.

Monsieur l’orateur, soutenir cette loi, soutenir cette proposition, voilà qui est bon pour les petits commerces. C’est bon pour les petites entreprises américaines, pour les rues principales, pour la création d’emploi. Notre économie a créé près de 2 millions d’emplois durant ces derniers mois : habillement, textile, transport et équipement, composants et équipements électroniques, produits chimiques, industriels ou commerciaux, instruments, accessoires de photographie, métaux, alimentation, bois. Tous les états du pays peuvent se réclamer d’au moins un de ces secteurs. En fait, une jeune femme, Lucy, voulait s’assurer que l’économie se portait bien. Cela ne devrait pas se faire avec de l’argent emprunté, sur du temps que nous n’avons pas.

Ce discours a été écrit par un ordinateur. Des chercheurs de l’University of Massachusetts Amherst lui ont donné comme base de travail pas moins de 3 800 discours de politiciens et utilisé un algorithme de prédiction très sophistiqué pour deviner, littéralement, quel mot mettre ensuite selon les mots précédents. Dans le cas présent, le logiciel était programmé pour analyser les cinq derniers mots de la phrase.

Et bien évidemment, avec un système de ce genre, le résultat est parfois… étonnant. Il y a ainsi des discours qui commencent par des formules de fin et d’autres totalement dingues. Comme celui-ci : « Par exemple, je veux dire, la plupart d’entre nous a probablement eu une mère ou une grand-mère ou un oncle à qui nous nous avons dit : ‘Hé, tes jambes gonflent, encore.’ La rétention d’eau. La rétention d’eau.« 

Imaginez maintenant un pays où les politiques délaisseraient leurs préposés à l’écriture des discours pour ce genre de système informatique… Les débats pourraient être vraiment « intéressants », pour une fois !

Tags :Via :Washington Post
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité