« Underboob pen challenge », le nouveau défi sexy qui agite les réseaux sociaux

Underboob pen challenge

Avis à la gent féminine : si vous arrivez à faire tenir un stylo sous l'un de vos seins, alors félicitations, vous allez vous aussi pouvoir participer à l'"Underboob pen challenge", cette nouvelle folie qui agite les réseaux sociaux ces dernières heures.

En Chine tout du moins, le mouvement a pris une ampleur qu’on aurait presque envie de qualifier de démesurée. Après avoir « subit » les Ice Bucket Challenge, « neknomination » et plus récemment cet étonnant #condomchallenge, voici venue l’heure de l’« Underboob pen challenge ».

Lancé au Japon avant de s’exporter à la vitesse de l’éclair sur le réseau Weibo, ce défi s’étant depuis répandu comme une traînée de poudre aux quatre coins du monde consiste, pour les femmes n’ayant pas froid aux yeux, à se prendre en photo, un stylo coicné sous la poitrine. Le but ? Etaler aux yeux du monde votre opulente et ferme poitrine, sans doute ?

Evidemment raillé par une partie de la toile, ce challenge s’est rapidement vu détourné par de petits plaisantins. Des hommes ayant également participé à l’« Underboob pen challenge », bloquant à leur tour un crayon sour leur poitrine (quand ce fut possible, s’entend…).

En cherchant bien sur Twitter, en accolant le bon hashtag, on ne doute pas que vous devriez trouver de nombreuses participantes (et participants). Si vous n’aviez rien de prévu à la pause de midi, vous avez désormais une piste…

Underboob pen challenge

Tags :Via :mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ouais enfin bon, j’ai beau avoir pas mal de contacts féminins sur Facebook, je n’ai pas vu de photos de ce genre. Comme toutes les autres « folies qui agitent les réseaux sociaux », ça sera limité à quelques centaines de compte et basta

    1. seules celles ayant une poitrine digne de ce nom participe à cette connerie…
      tes amies n’ont probablement pas envie de se ridiculiser ^^

    2. faut bien que les employés du bureau et les collégiennes/étudiantes en manque de tendresse/admiration/notoriété se divertissent

      si tu remarques bien, ce genre de challenge débute en Asie (Chine et Corée en particulier) puis les américains s’y lancent très rapidement. l’un fuck la logique et l’autre copie et vis et versa.

      c’est là que tu te rends compte que des millions de gens s’emmerdent dans leur vie et qu’ils passent leur temps à s’imiter, histoire de se sentir exister.

      1. ya pas de mal à ça je pense, en quoi prendre le temps de faire une photo d’une partie de soit comme ça pour « délirer » devrait forcément dire que tout ces gens s’ennuis ?

        1. j’ai rien contre un délire (tout le monde à de la folie dans sa tête) mais delà à s’exhiber/le partager sur le net, suivre un effet tsunami/papillon.. pour au final rien..
          si ce n’est que tu as juste ta photo que des millions de nolife vont observer, retoucher, se masturber en la regardant.. faut aimer.
          et les seules qui aiment vraiment ça (car c’est leur gagne-pain) ce sont les femmes qui vendent leur charme, leur corps sur le net.

  2. @n!kko : « et les seules qui aiment vraiment ça (car c’est leur gagne-pain) ce sont les femmes qui vendent leur charme, leur corps sur le net. »

    Tu semble détenir la vérité absolue. Les moeurs ont changés et je pense que ta vision des choses est un peu obsolète et étroite d’esprit.
    Quand au narcissisme toujours mis en défaut : les appareils photos sont devenus grand public (avant seuls les pros avait droit à ces joujous) ; pourquoi devrait-on uniquement faire des photos de paysages, de villes ou uniquement a usage perso ? On est à l’ère du partage, des échanges. Internet est devenu une grande cours d’école où chacun peu jouer, conseiller, construire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité