Avec Google Skybender, la 5G passe par des drones solaires

drone solaire

Les réseaux mobiles sont de plus en plus utilisés, les besoins explosent, les infrastructures doivent donc évoluer. Après la 4G, c'est la 5G qui intéresse les acteurs du marché. Et le géant du web, Google, entend bien être de la partie. Depuis de longs mois, la firme de Mountain View testerait son projet Google Skybender : des drones solaires comme relais 5G.

C’est au Spaceport America, un complexe créé au Nouveau Mexique par Virgin Galactic – le futur premier aéroport dédié au tourisme spatial ? – que Google a conçu ses émetteurs-récepteurs, lesquels sont fixés, et testés, sur différents drones. Pour piloter le tout, un centre de contrôle dédié a été mis en place sur site.

Les drones, eux, sont ceux de Titan Aerospace – société rachetée en 2014 par Google -, ils fonctionnent à l’énergie solaire et embarquent un système de transmission par ondes millimétriques, des fréquences qui pourraient être utilisées pour la future 5G. 40 fois plus rapides que celles de la 4G, ces ondes ont une portée très courte, 10 fois moindre que celle de la 4G.

D’où l’obligation, pour l’instant, pour Google de transmettre les données seulement d’un point à un autre : « C’est très difficile, très complexe et cela consomme beaucoup d’énergie. » Avec l’autorisation de la FCC, Google mène ses expérimentations jusqu’à Juillet prochain – en versant 1 000$ par jour à Virgin Galactic -.

Tags :Via :01Net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité