Un test de fusion nucléaire chinois atteint les 32 millions de degrés Celsius !

fusion nucléaire

Une fusion nucléaire viable représente toujours le Saint Graal pour les experts en la matière. Cette semaine, une équipe de scientifiques chinois est parvenue à créer un plasma atteignant la température folle de 32 millions de degrés Celsius, trois fois plus chaud que le cœur du Soleil, et ce durant 102 secondes.

Le Grand Collisionneur de Hadrons du CERN est déjà parvenu à faire grimper le mercure plus haut, mais jamais pareille chose n’avait été possible aussi longtemps. À Hefei, au Experimental Advanced Superconducting Tokamak, les chercheurs ont utilisé un réacteur en forme de donut pour générer un champ magnétique extrêmement puissant. C’est ce dernier qui a maintenu le plasma en place, pour éviter qu’il n’entre en contact avec les bords métalliques du réacteur – condition sine qua non pour éviter une catastrophe -.

Si 32 millions de degrés Celsius représente déjà un petit exploit en soi, il faudrait atteindre les 64 millions de degrés, durant plus longtemps encore, pour pouvoir générer une énergie utilisable… Et malgré le succès de cette expérience, les scientifiques avaient à l’origine l’intention de faire chauffer ce plasma jusqu’à 100 millions de degrés Celsius durant 17 minutes. Ce n’est pas pour tout de suite !

Et attention, les résultats proviennent de l’institut lui-même. Ils n’ont (pour l’heure) pas été validés ni confirmés par d’autres experts… Les recherches se poursuivent en tout cas, et la fusion nucléaire pourrait assurément représenter le remède tant attendu au dilemme énergétique actuel.

Tags :Via :Digital Trends
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je sais pas comment vous faites pour vous gourer sur une simple conversion….
    Votre source (ainsi que tous les articles fr/en sur le web) parlent de 90 G° Fahrenheit soit quasi 50 G° Celsius !

    Ensuite pour ce qui est de l’article en lui même :

    « condition sine qua non pour éviter une catastrophe » -> non clairement pas la catastrophe est impossible dans le sens où si il n’y a pas le champ la température ne monte pas à cet ordre de grandeur de température donc pas de plasma hyper-énergétique. Le champ n’est pas là que pour protéger les parois mais aussi pour chauffer le plasma. Les seuls risque ce serait qu’il y ai un problème et que le champ lâche en plein milieu de « l’expérience » mais même ça ça ne ferait que fondre/sublimé les parois du tokamak tant le plasma « refroidirait » vite….

    « pouvoir générer une énergie utilisable » -> cette phrase n’a pas de sens non plus puisque l’énergie est utilisable simplement elle n’est pas rentable, on dépense plus que ce que l’on gagne, or l’objectif est d’atteindre un plasma hyper-énergétique et stable pendant un certains temps donné pour arrivé à créer plus d’énergie que ce qu’on en dépense c’est le but du projet ITER !

    Enfin bref la prochaine fois laisser Norédine écrire ce genre d’article et n’essayer pas de juste traduire une source (fiable ??)….

    1. Euh non si ça s’avère être vrai (et y’a pas de raison pour que ça ne le soit pas) ils ont quelques semaines/mois d’avance sur tous les autres réacteurs à fusion !

      Le but c’est pas de monter en température mais de stabiliser la bête donc de tenir le plus longtemps possible et ça on sait pas faire donc les 102 secondes sont un grand pas en avant !

      De plus le plasma est monté à 50 millions de degrés et pas 32 comme annoncé dans cet article…

  2. Se faire chier à dépense des fortunes chacun dans leurs coin pour crée un réacteur nucléaire et donc encore dangereux, de plus si il ne peuvent pas toucher ce fameux plasma tellement chaud comment vont il conduire la température pour que cela crée de l’électricité ???
    Ont à du photovoltaïque, de l’éolien, il suffirait d’investir un peu plus la dessus.

    1. Typique du gars qui n’a pas compris et qui n’a pas chercher à comprendre…

      Ici on a du nucléaire « propre » (sans déchet radioactif mais des radiations à faible dose sur le coeur du système) et sécurisé (risque pour la population nul si jamais y’a un problème seul le coeur de fusion serait détérioré) … Autrement dis une énergie bien plus propre que le photovoltaïque ou éolien, bien plus puissante et beaucoup moins cher à produire !

      Ensuite chaleur =/= électricité ! C’est comme dans une centrale nucléaire actuelle on chauffe de l’eau pour avoir de la vapeur qu’on fait travailler et qu’on transforme en électricité c’est pas magique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité