Marcher au-dessus de Stockholm

Des rues et des passerelles à Stockholm

Et si on pouvait un jour se promener au-dessus de Stockholm en allant de toits en toits. C'est la proposition d'un cabinet d'architecture pour faire face à l'accroissement de la population.

Le projet ‘Ville claire’ pour Stockholm

En neuf ans, la population du pays a grossi de 17%. Pour accueillir toujours plus d’habitants, les villes et particulièrement la capitale Stockholm, doivent se densifier et construire. Toujours plus, toujours plus haut. Le parti de l’opposition, Party Center, vient de demander au cabinet d’architectes Anders Berensson de proposer une solution dans tout un quartier neuf de Stockholm. C’est ainsi que le projet Klarastaden qui signifie ‘ville claire’. Sur le bord de l’eau, une petite bande de terre pourrait accueillir 5 800 appartements, 8 000 bureaux et quelques 300 boutiques. Rien que cela. Comment ? En construisant une partie de ce nouvel îlot d’immeubles sur les rails de la gare centrale qui seraient donc couvertes par un tunnel.

Un îlot au-dessus des rails de la gare de Stockholm

Un îlot au-dessus des rails de la gare de Stockholm

Des passerelles piétonnes de toits en toits

Mais au lieu d’imaginer un Manhattan bis, extrêmement dense et agréable uniquement quand on vit ou travaille en haut des tours, les architectes ont fait en sorte que la lumière atteigne toujours les rues et les appartements situés dans les premiers étages, grâce au découpage des blocs et les différentes hauteurs de bâtiments. Suédois obligent, ils ont également pensé à la verdure qui aura une place réservée au pied des immeubles et sur les toits-terrasses. C’est ici que se joue la grande innovation de ce projet puisque quelques uns de ces toits seront reliés entre eux par des passerelles pour piétons pour permettre une circulation en hauteur. D’autres seront réservés exclusivement aux habitants.

Vue d'ensemble du Klarastaden

Vue d’ensemble du Klarastaden

Des rues et des passerelles

Des rues et des passerelles

Est ce que ce projet permettra de mieux faire accepter la construction de buildings et autres gratte-ciels aux villes européennes, plutôt réticentes ? S’il est séduisant sur le papier (et se rapproche des images de films d’anticipation, avec une vie dans les rues sombres en bas et une autre dans le ciel – 5e Element?), les architectes n’ont pas développé certains aspects comme la sécurité des piétons en hauteur ou l’histoire du climat (la Suède n’est pas réputée pour sa chaleur. Le Canada lui l’a bien compris et a construit un immense réseau de rues souterraines).

Sur le bord de l'eau...et sur les rails

Sur le bord de l’eau…et sur les rails

Tags :Sources :andersberenssonarchitects.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité