Vous tapez plus rapidement que vous ne le pensez sur votre clavier

étude frappe clavier

On a tous appris à taper au clavier par nos propres moyens. Certains ont ensuite décidé de peaufiner leur technique par des méthodes traditionnelles et nous pensons alors que ceux-ci sont bien plus efficaces en la matière. Pourtant, il semblerait bien que votre technique, si particulière soit-elle, ne soit pas si nulle que cela.

Que vous n’ayez pas reçu de formation digne de ce nom, que vous refusiez – pour on ne sait quelle raison – d’utiliser vos dix doigts, cela ne fait pas de vous un mauvais élève dès lors qu’il faut utiliser un clavier. D’après une récente étude de l’Université Aalto, ce n’est effectivement pas le nombre de doigts utilisés mais la manière dont on s’en sert : « Le nombre de doigts n’affecte par la vitesse de frappe. Vous pourriez n’en utiliser qu’un ou deux par main et toujours taper très vite.« 

Anna Feit, co-auteur de l’étude, a embrigadé 30 volontaires, d’âge varié et aux performances de frappe très diverses. Avec un système de motion capture perfectionné, leurs techniques ont été scrupuleusement étudiées. Et pour visualiser simplement les résultats, les chercheurs ont créé des cartes doigt-touche.

étude frappe clavier

Chez les plus rapides, apprentissage autonome contre formation pro

étude frappe clavier

Chez les plus lents, apprentissage autonome contre formation pro

L’analyse a révélé que la plupart des participants utilisaient leur mains de manière très différente. Certains gardent leur main gauche en place tandis que la droite se ballade sur le reste du clavier, d’autres font l’inverse. Certains n’utilisent qu’un ou deux doigts par main, d’autres les cinq. Et certains ont des habitudes très particulières, comme utiliser la touche Caps Lock au lieu de Shift pour une majuscule ou utiliser les deux pouces pour faire un espace.

étude frappe clavier

Stratégies communes pour chaque main

Quelque soit le style, cependant, les volontaires affichaient des vitesses de frappe différentes. D’autres facteurs entrent donc en considération. Les plus rapides gardaient ainsi par exemple leurs mains en place au lieu de les promener sur le clavier. Le même doigt est aussi toujours utilisé pour la même touche. Les chercheurs ont aussi observé que les moins entrainés au clavier passent environ deux fois plus de temps à regarder leurs doigts que l’écran.

Les chercheurs affirment aussi que nos techniques de frappe sont souvent une réflexion de la tâche que nous sommes en train de réaliser : « Le système de frappe a été développer pour taper des phrases sur des machines à écrire. […] Il n’est pas du tout avantageux pour les raccourcis Photoshop ou pour le jeu, ce que l’on fait souvent avec une main sur la souris.« 

Avec les résultats de cette étude, il serait tout à fait possible d’imaginer de meilleures interfaces logicielles ou de meilleurs claviers. Il est temps que celui-ci se mette à jour, après tout !

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité