Art & techno : un sablier en gare

Projet Texel © lyes hammadouche et Ianis Lallemand

Deux artistes ont imaginé un sablier qui réagit aux interactions des voyageurs en gare: pour passer, compter, et apprécier le temps en attendant son train.

Projet Texel par Lyes Hammadouche et Ianis Lallemand © Correntin Laplanche

Projet Texel par Lyes Hammadouche et Ianis Lallemand © Correntin Laplanche

Le projet se nomme Texel, une contraction des mots Temps et Pixel. Il a été expérimenté en gare d’Ermont Eaubonne jusque fin décembre 2015. Il se verra peut-être produit en série et installé dans divers gares du réseau SNCF. Car il s’agit au départ d’un appel à projets du Forum Vie Mobiles, espace de recherche lancé par la SNCF pour explorer les mobilités du futur. Les artistes Ianis Lallemand et Lyes Hammadouche ont été retenus pour développer leur installation Texel, dans le cadre de leur doctorat et au sein de l’ENSADlab (le laboratoire de recherches de l’Ecole nationale supérieur des Arts décoratifs).

Arrêter le temps avec un sablier

Lyes Hammoude nous explique: « Comment créer un dispositif qui modifie la perception du temps par le spectateur, comment la contracter ou, au contraire, la dilater ? Le déplacement est le plus souvent subi, mêlé à des angoisses de retard et du temps perdu. Notre ambition était d’arrêter le flux et inviter les voyageurs à regarder, à contempler. » Et ce, grâce à une installation faite de sabliers qui réagissent en fonction des mouvements. « Les sabliers réagissent en fonction de l’interaction, ils se dressent à la vertical lorsque l’on passe devant. Les voyageurs sont interpellés par l’effet miroir que leur renvoi l’installation artistique et s’interrompent dans leur course folle. Ainsi, en gare d’Ermont Eaubonne, ils le contemplaient, essayaient de comprendre quelles types d’interactions ils pouvaient avoir avec les sabliers, s’ils réagissaient effectivement comme un miroir à leurs mouvements. »

Projet Texel par Lyes Hammadouche et Ianis Lallemand © Correntin Laplanche

Projet Texel par Lyes Hammadouche et Ianis Lallemand © Correntin Laplanche

Le tout est agrémenté d’un jeu entre le sablier, qui représente une manière ancienne de compter le temps, et la technologie utilisée pour l’activer. Chaque module (ils peuvent être présentés seuls ou à plusieurs) est composé d’un sablier en verre maintenu à un cadre par deux bras métalliques, d’un moteur et d’un capteur de mouvements.

Projet Texel par Lyes Hammadouche et Ianis Lallemand © Corentin Laplanche

Projet Texel par Lyes Hammadouche et Ianis Lallemand © Corentin Laplanche

Les résultats de l’expérimentation en gare seront connus au printemps, avant éventuellement une production en série et une installation multiple (comme c’est déjà le cas pour le dispositif des pianos en libre accès).

(Le projet Texel utilise les technologies LIDARs avec un logiciel de suivi de mouvement temps réel et un logiciel décrivant les interactions et les animations de servomoteur. Ils utilisent les frameworks openframeworks, openCV, ROS sur le système d’exploitation Ubuntu.)

Vidéo du projet: https://www.youtube.com/watch?v=d6f5EmGQeRs

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité