Le téléphone fixe sur le point de vivre ses dernières heures en France ?

téléphone fixe

Les smartphones ayant désormais longtemps supplanté le téléphone fixe dans les usages, ce dernier n'aurait visiblement plus très longtemps à vivre. Conscient de la vétusté de la technologies et des installations sur lesquels il repose, l'Arcep invite Orange à couper la ligne une bonne fois pour toute.

Y’aurait t-il de la friture sur la ligne ? En tous cas, il semblerait que le destin du téléphone soit scellé. Mais pas de panique : il n’est pas question de fermer l’accès à ce service brutalement.

Comme il l’a fait pour ses cabines téléphoniques, Orange va « tuer » le téléphone fixe par étapes. Le réseau réseau téléphonique commuté (RTC), et qui fournit encore quelques 13 millions de lignes fixes dans l’hexagone, devrait être définitivement abandonné en 2024, lorsque l’opérateur historique aura coupé les dernières lignes pour les faire passer à l’heure du numérique. Fini les commutateurs datés, dont il devient de plus en plus compliqué de trouver des pièces de rechange – mais aussi des techniciens formés pour les réparer ! – et que l’Arcep ne trouve d’ailleurs pas assez écologiques.

Qu’on se le dise, ce chiffre des 13 millions n’est pas si impressionnant qu’il en à l’air, puisqu’il ne représente qu’un tiers des lignes téléphoniques en service, le reste passant par les box internet triple ou quadruple play.

Et ensuite, une fois l’échéance 2024 arrivée ? Et bien, il semblerait que les détenteurs d’un abonnement à une ligne fixe « à l’ancienne » si on peut dire, se voient proposer par Orange une offre baptisée Accès Essentiel, proposant de la téléphonie sur IP via un boîtier dédié (ne permettant toutefois pas de se connecter à Internet).

Reste la question du prix de ce futur service : à l’heure actuelle, un abonnement RTC est en effet facturé la bagatelle de 17 euros par mois ! Ouch.

Tags :Via :bfmbusiness
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Eh bien »… et pas « Et bien »
    Pas de « s » à technologie au singulier.
    sur « lesquelLEs » il repose
    « En tout cas » et pas « En tous cas »
    le RRTC ou le RTC (« réseau réseau ») (et pas besoin du « et » après).
    « ce chiffre DE 13 millions »
    qu’il en A l’air
    « se VERRONT proposer »

    Dommage que la forme perturbe toujours autant le fond. Mais ça prouve que j’ai lu l’article ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité