Expulsé de Facebook et Twitter, ISIS menace Mark Zuckerberg et Jack Dorsey

ISIS Mark Zuckerberg Jack Dorsey

Les partisans d'ISIS - ou État Islamique ou Daesh, au choix - ont deux nouvelles cibles : les leaders de deux des réseaux sociaux les plus populaires du monde, Mark Zuckerberg de Facebook et Jack Dorsey de Twitter. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ISIS est persona non grata sur ces réseaux...

Le groupe « Sons Caliphate Army« , associé à l’État Islamique, a posté tout récemment une vidéo –  de 25 minutes (!), intitulée « Flames of the Supporters » – montrant des photos de Mark Zuckerberg et Jack Dorsey brûlant dans les flammes de l’Enfer et criblées de balles.

Pourquoi s’en prendre à eux alors ? Tout simplement parce que Facebook comme Twitter participent activement à combattre les activités terroristes – via des suspensions de compte ou suppressions de posts promouvant la violence et le terrorisme -. Or il s’avère que ces deux réseaux représentent un important vivier de recrues potentielles.

Comme à l’accoutumée, la vidéo en question entend bien montrer que ces actions n’ont que peu d’effet sur ISIS, avec démonstration à l’appui que les partisans ont encore de nombreux comptes à disposition – plus de 10 000 comptes et 150 groupes sur Facebook et plus de 5 000 profils sur Twitter, d’après eux – : « Si vous fermez un compte, nous en rouvrirons 10 et bientôt vos noms seront effacés après l’effacement de vos sites, Allah veut et saura que nous disons est la vérité.« 

Tags :Via :Cnet
  1. Bon va falloir que MARK & JACK développe une intelligence artificielle pour trier les comptes , comme ça ISIS n’ aura pas de grande marge de manoeuvre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité