L’apprentissage instantané, comme dans Matrix, existe !

Neo kung-fu Matrix

Et s'il était possible d'apprendre quoi que ce soit de manière instantanée ? Ou pratiquement instantanée ? Exactement comme Neo apprend le kung-fu dans Matrix, par exemple... Des chercheurs ont découvert qu'une stimulation cérébrale très précise pouvait avoir le même effet.

C’est à une équipe de scientifiques du HRL Laboratories que l’on doit cette trouvaille fantastique. Il s’avère qu’une stimulation transcrânienne à courant directe dans la tête de pilote débutants permet tout à fait de leur apprendre à piloter. Ceux-ci s’en sortent immédiatement très bien dans un simulateur de vol.

Et selon le Docteur Matthew Phillips, « à mesure que nous découvrirons comment optimiser, personnaliser et adapter les protocoles de stimulation cérébrale, nous devrions voir ces technologies s’imposer dans les environnements d’apprentissage et autres salles de classe.« 

Le laboratoire HRL, qui appartient à The Boeing Company et General Motors, travaille sur des capteurs et autres matériaux. Cette technologie, bien qu’encore très avant-gardiste, pourrait effectivement permettre d’apprendre à piloter toute sorte d’engins extrêmement facilement… Fantastique, non ? Effrayant aussi, peut-être !

Tags :Via :TechCrunch
  1. On se rapproche du transhumanisme.
    ça fait peut être peur à certain, mais c’est la seule solution pour la survie de l’espèce. peut être même en supprimant l’individualisme, pour se rapprocher du fonctionnement d’une ruche, avec l’intérêt collectif en objectif principal.

    c’est sûr que dans un système comme ça, 0.5% de la population ne serait pas affectée et se la coulerait douce en profitant du travail des autres, mais bon c’est juste la situation actuelle en plus obvious

  2. « c’est la seule solution pour la survie de l’espèce »

    merde encore un possédé

    Tacher, Bush, ect … sortez de ce corps

    1. Bonjour,

      Si on prend suffisamment de recul et que l’on étudie les paramètres pragmatiquement, on se rend bien compte que quelle que soit la bonne volonté des gens, ils resteront toujours individualistes.

      Comment expliquer aux pays émergent qu’ils doivent limiter leur croissance car cela va tuer la planète, alors que nous ne nous sommes pas gênés pendant 150 ans, et que maintenant que nous avons une position dominante ils doivent rester où ils sont?

      Comment expliquer aux populations les moins avancées qu’il faut arrêter de faire des enfant car là on devient un peu saturé?

      Comment expliquer aux fanatiques ( de toutes les religions ) que non, leur entité ne va pas nous protéger de nous et qu’il faut commencer à agir ensemble pour l’avenir plutôt que pour la propagation de leur secte?

      L’être humain est individualiste, même si on lui démontre par a + b qu’il doit faire des sacrifices pour le bien commun, il restera toujours jaloux de celui qui a eut l’opportunité d’avoir ce que lui n’aura jamais (moi le premier).

      Il faut arrêter le monde des bisounours, la démocratie est magnifique, mais elle part du principe que chacun est en mesure de voter pour le bien commun, ce qui est impossible.

      Notre république basée sur l’élection de maîtres ne fonctionne pas non plus, car ceux-ci s’occupent plus de leur réélection et du bien de leur soutiens financiers que de celui de la nation.

      L’avantage d’un système comme celui décris par l’article est qu’il peut permettre à chacun d’apprendre ce qui est nécessaire ( l’éducation est la base de la résolution des problèmes ), mais le vrai espoir serait de combiner ce système avec la suppression du libre arbitre.

      Je comprend que cela puisse choquer, mais mathématiquement supprimer cette variable corrigerait l’ensemble des problèmes actuels du monde.

      Je vous invite à me citer un problème que cela ne résoudrait pas :)

      1. C’est l’hôpital qui se moque de la charité.

        « Comment expliquer aux pays émergent qu’ils doivent limiter leur croissance car cela va tuer la planète, alors que nous ne nous sommes pas gênés pendant 150 ans, et que maintenant que nous avons une position dominante ils doivent rester où ils sont? »

        Ils ne font que suivre le modèle que nous leur avons donné et imposés. Les plus pollueurs ne sont pas ces pays, mais les plus industrialisés, dont les USA… Quant à ce discours il rappelle un peu celui que l’on tenait à la belle époque coloniale… Les sociétés évoluent comme le monde. Notre position prétendument dominantes (selon quels critères ?) peut changer…

        Comment expliquer aux populations les moins avancées qu’il faut arrêter de faire des enfant car là on devient un peu saturé?

        Il n’y a pas de populations moins avancées que d’autres. C’est encore une vision totalement biaisée ethnocentrique et méprisante pour les cultures qui reposent sur d’autres valeurs que l’exploitation de l’homme par l’homme et le profit quel que soit son prix.

        1. J’ai dû mal m’exprimer.
          C’est sans jugement que je parle des pays en développement et des populations les moins avancées.

          Il est vrai que les US sont les plus pollueurs, et je ne disait pas que les pays en développement était les seuls pollueurs. Ce que j’entendais démontrer était que si les pays dominants économiquement demandent à des pays en développement de ne pas faire la même erreur pour l’avenir de l’humanité, le pays en développement ne le voudra pas car il souhaite avoir un maximum de croissance, c’est normal.

          Ensuite quand je parle des populations les moins avancées, il faut arrêter de crier au colonialisme et au racisme à chaque fois…
          je parle des humains comme de variable, tout jugement mis à part. Il est démontré que moins un être humain est instruit et riche, plus il fera d’enfants, retrouvant la richesse par l’intermédiaire de ses enfant.
          c’est pas une mauvaise chose en soit, bien au contraire, cela nous a permis de survivre.
          Toutefois nous arrivons à un point où la croissance exponentielle de la population terrestre devient problématique tant que nous ne sommes pas dans une dynamique de colonisation spaciale.

          à aucun moment je ne porte de jugement sur les habitants de ces pays, je reconnais juste qu’il serait impossible ( et certainement malvenu) de leur expliquer que la reproduction à outrance devient une menace.

          Le seule jugement que je porte est sur l’individualisme de l’espèce humaine ( dont je fais partie ), et ce afin d’expliquer pourquoi en tant qu’espèce, et toute logique éthique mise à part, je trouve le libre arbitre dangereux pour notre survie.

        2. le vengeur masqué a écrit :
          « […] retrouvant la richesse par l’intermédiaire de ses enfant.
          c’est pas une mauvaise chose en soit, bien au contraire, cela nous a permis de survivre.[…] »
          Discours digne d’un lefebvriste ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Int%C3%A9grisme ) .Petit bourgeois occidentale qui vient faire la morale sur ce que doit être la vie .Son prêche préférer ayant pour philosophie  » faites ce que je dis , ne faites pas ce que je fais » .

        3. Ton raisonnement le vengeur masqué est irréalisable .Pourquoi ? :
          a) Un riche va faire des gosses pour s’assurer une pérennité financière .
          b) un pauvre va faire des gosses dans l’espoir s’assurer une meilleure vie que la sienne .
          Ensuite avant de critiquer les autres , il faut montrer l’exemple .
          Ce dont je doute en ce qui te concerne , tu es une personne comme une autre , la vie de bof ( une femme et des enfants ) étant pour toi un idéal , une réussite sociale ( de ton point de vue , bien sûr ) .

        4. Savez vous lire?

          à aucun moment je ne me place au dessus des autres, je dis juste que je vois dans le transhumanisme la sauvegarde de l’espèce humaine en passant si possible par le retrait du libre arbitre au profit d’une société connectée avec pour but la survie de l’espèce.

          Je n’ai à aucun moment dit que je valais mieux que quiconque, j’ai jute donnée mon avis sur le transhumanisme et mon pessimisme concernant l’évolution de notre société dans son état.

          cette mode du « je m’offusque de tout, il a utilisé le terme population moins avancée » est hilarante, car cela fait sortir mes paroles de leurs contextes.

          Relisez attentivement, en prenant du recul et sans mordre votre écran, vous comprendrez peut être

      2. « Si on prend suffisamment de recul et que l’on étudie les paramètres pragmatiquement, on se rend bien compte que quelle que soit la bonne volonté des gens, ils resteront toujours individualistes. »

        la civilisation humaine ne débute pas en 1789, et les sociétés communautaires sont pré existantes contrairement aux valeurs libérales qui sont issue d’une réflexion sophiste vielle de seulement 300 ans

        « Comment expliquer aux populations les moins avancées qu’il faut arrêter de faire des enfant car là on devient un peu saturé? »

        moi je ne l’explique pas mais je ne suis ni malthusien ni néo colonialiste. Bref je ne suis pas du tout contaminée par le dogme des bourgeois de gauche du XIXème siècle qui pensent pouvoir imposer aux autres leur visions et se croient donc supérieurs pour se permettre de juger leur mode de vie.

        « Comment expliquer aux fanatiques ( de toutes les religions ) que non, leur entité ne va pas nous protéger de nous et qu’il faut commencer à agir ensemble pour l’avenir plutôt que pour la propagation de leur secte? »

        vous omettez de toute évidence la secte désormais dominante des scientistes qui nous vendent le transhumanisme en permanence. Et par transhumanisme, il faut surtout comprendre aboutissement du capitalisme qui impose le corps humain en tant que simple marchandise.

        Vous avez déjà entendu un néo darwinien vous vendre sa came : « c’est comme ça et pi c’est tout » chapeau bas l’artiste scientiste. A coté de cela , un curé fait plus usage de son sens critique.

        « Je comprend que cela puisse choquer, mais mathématiquement supprimer cette variable corrigerait l’ensemble des problèmes actuels du monde. »

        on peut aussi éradiquer l’espèce humaine ça marche aussi . c’est exactement ce que le transhumanisme propose en fait, in fine.

        « Je vous invite à me citer un problème que cela ne résoudrait pas »

        au delà d’expurger l’humain au profit du capital, de réserver ce prodige à une « élite » qui s’empressera d’enterriner une société à 2 vitesses avec des sous humains n’ayant droit à rien.

        ça serait également oublier le fait que l’idéologie que vous soutenez a amenée : le 3eme reich, le fascisme italien de mussolini, le franquisme, le stalinisme la dictature de pinochet et plus proche de nous la machine de guerre fasciste otanusienne.

        bref libre à vous de militer pour une impasse, moi c’est l’humain qui m’intéresse pas le cyborg ni le zombie.

        1. oui de petites sociétés on su s’organiser pour le bien de tous, mais je décris notre société telle qu’elle est aujourd’hui, pensez vous réellement que nous pourrons changer avant que nous ne nous soyons autodétruits?

          Vous semblez choqué par le contrôle des naissances, vous préconisez donc que nous continuons à laisser la population croitre exponentiellement? Je n’ai jamais dit que le contrôle ne devait se faire que dans certains pays, je parle bien d’un contrôle général par intelligence artificielle.

          vous qualifiez la science de secte, c’est votre droit, pourtant ce que je préfère dans la science c’est qu’elle apporte des questions là où la religion nous sert des réponses.

          Nous pouvons en effet éradiquer l’espèce humaine, c’est une des solutions pour sauvegarder la vie sur la planète, toutefois je préfèrerais que nous nous adaptions pour survivre.

          C’est ce qui nous différencie, vous croyez en l’espèce humaine, vous avez donc une position humaniste ( c’est tout à votre honneur ), de mon côté même si je reconnais que l’humain est capable de choses proches de ce que je pourrais définir comme le divin ( bien que je sois athée ), je reste intimement convaincu que nous restons une espèce profondément individualiste qui à 99% ne sera capable de prendre que des décisions bénéfiques pour sa propre personne ou son entourage proche.

          Oui L’histoire à montré que ce raisonnement est en partie dangereux car il a apporté les plus grands désastres de notre histoire. sur ce point là vous avez totalement raison.

          Mais reconnaissez que ce raisonnement a été à chaque fois utilisé pour manipuler les foules afin qu’une élite puisse prendre les décisions de façon totalement égoiste.

          Ce qui illustre ce que j’essaye de dire. Nous sommes fondamentalement et profondément égoistes.

          Et c’est en ça que je crois au transhumanisme, à l’intelligence artificielle et au machine learning.

          Malheureusement, même en arrivant à ce point là, de grandes inégalités risquent de naitre suivant comment on implante le transhumanisme. vous aves totalement raison, mais ce n’est encore qu’une conséquence de notre nature humaine.

          J’ai bien conscience que mon raisonnement n’est pas la solution idéale, c’est juste une solution mathématiquement viable qui nous assurerait la survie de l’espèce. Vous avez totalement raison de défendre l’humanisme, de mon côté je ne crois malheureusement pas suffisamment en nous pour cela, et la machine semble bien plus prometteuse.

      3. il y en a un, en l’absence de libre arbitre, qui va déterminer ce qui doit être le BIEN commun ? une personne qui dispose encore de son libre arbitre, ce qui revient donc à l’esclavage des autres par un seul. (ce qui ne veut pas dire qu’ils seraient malheureux car difficile de s’en rendre compte alors)

    2. Il est pourtant évident que l’homme utilisera les technologies à sa disposition pour améliorer ses capacités. Il l’a toujours fait. Il faut arrêter l’obscurantisme et se poser les bonnes questions.

  3. We are the Borgs.

    Lower your shields and surrender your crew.
    We will add your technological and biological characteristics to ours.
    Your culture will adapt to serve us.

    Resistance, is futile…

    On y est les gars… Implants bioniques, connexion neurale, transfert instantané d’informations vers le cortex cérébral via des impulsion électriques. Vers le fonctionnement « centralisé » de la pensée ? Il n’y a qu’un pas…

    Bon, je me casse… Ca ne sent pas bon ici…
    Evidencer au Templar, remontez moi…

    1. Il y a longtemps que nous y sommes. Réveillez-vous les gars. Personnellement si je peux améliorer mes capacités grâces à ces nouvelles technologies, je n’hésiterait probablement pas. Nous n’aurons pas le choix quand les machines, robots, algorithmes ou IA -appelez-les comme vous voudrez seront beaucoup plus intelligent et évolués que nous. Vous y viendrez tous. Ce sera comme le smartphone et l’ordinateur…On se sert déjà de notre ami Google et de tous les systèmes de stockages de donner en général pour palier les défaillances de nos mémoires.

  4. Ils ont tous raison, avec chacun un point de vue différent… :)
    Pour recentrer le sujet, si chaque homme pouvait détenir l’intégralité du savoir, on serait pas dans la merde…. parceque la connaissance s’acquiert, mais l’usage qu’on en fait dépend avant tout de l’éducation qu’on a reçu et / ou des raisonnements auxquels on a pu aboutir en fonction de l’intelligence qu’on possède (ca se travaille dans une certaine limite).
    Bref, si un seul homme d’intelligence supérieure mal intentionné disposait de toutes les connaissances, je donne pas long feu à l’humanité. Déjà qu’avec une bande de cons c’est le bordel…

  5. Si dans le futur une météorite s’écrase sur Terre et tue plus de la moitié de l’humanité, que restera-t’il à l’autre ? Rien ! Cette frange devra revenir au balbutiements, au papier et aux bouliers pour reconstruire une civilisation digne. Mais si cette frange, descendante de générations ayant pris l’habitude de palier de plus en plus ses « défaillances » organiques par la machine, elle sera gênée, voire incapable de relever le défi. Le progrès technique est comme la sélection sexuelle : elle n’est ni l’émanation du darwinisme ni indispensable à la survie de l’espèce ; elle dépend de choix des individus, voire du groupe, pour le meilleur comme pour le pire. Si une sorte de transhumanisme extrême gagnait, l’Humanité disparaîtrait purement et simplement en cas de catastrophe naturelle majeure. Il faut par conséquent rester vigilant et faire le tri entre ce qui est cosmétique et indispensable.

    1. Sauf que le transhumanisme peut nous permettre d’être le levier de la colonisation spatiale, supprimant la principale barrière : le rapport au temps et à la mort, assurant la survie de l’espèce si la terre est détruite

      1. « nous » vous voulez dire les machines car ce « nous » chez les transhumanistes n’intègre pas l’espèce humaine qui doit être remplacer par quelque chose de plus performant à terme.

        et c’est cette notion de performance à tout prix qui est importante, typiquement anglosaxonne (et judéo protestante par la même) mais sans aucun avenir pour l’espèce humaine comme tout ce qui est le fruit de la pensée anglosaxonne libérale.

        Radicalisez donc un peu votre pensée en pensant un tant soit peu aux conséquences des conséquences des conséquences des conséquences … cela vous viendra alors comme une évidence ce qu’une réflexion de surface ne permet pas.

        En l’état vous trouver juste formidable que l’humanité disparaisse au profit de la machine, grand bien vous fasse, mais dans la notion d’avenir de l’espèce sa disparition est juste un échec.

        le transhumanisme est donc une voie sans issue pour l’espèce humaine, pour les machines c’est effectivement un paradis.

      2. @Vengeur Masqué. N’avez-vous pas remarquer ma phrase « transhumanisme extrême » ? Le transhumanisme est un mouvement prônant l’amélioration de la condition humaine par les technologie. Une idée à laquelle tout le monde en fin de compte adhère depuis longtemps, à commencer par moi. Mais ce mouvement est protéiforme, incluant un mode de pensée selon lequel l’Humanité pourra être supérieure voire immortelle grâce aux nano ou biotechnologies. Une idée qui ne résiste pas à la nature réelle de l’être humain, motivé par le pouvoir et l’argent, de surcroît dans une société démocratique devenue ultra-libérale et libérée des contraintes matérielles. Cet aspect extrême conduira donc l’Humanité dans une impasse sociale et éthique, voire à sa propre destruction. Cependant, si certains points de ce transhumanisme est appliqué à certains moments, comme maintenir les humains le plus longtemps en vie pour assurer la survie de l’espèce, alors oui, ce transhumanisme est utile.

      3. Bonsoir,
        je rejoins le vengeur masqué sur ce qu’il dit. Je ne pense pas qu’il y ai de discours de beauf ou autre dogme de bourgeois de gauche. Simplement des faits: oui la surpopulation est un (le?) problème majeur et oui ce sont surtout les sociétés du tiers monde ou émergente qui sont le plus concernées. Oui, les pays occidentaux (développés) ont tout saccagé pour leur développement (et ne se sont pas arrêtés pour autant..) et il ne faut pas que les pays émergents fassent de même
        Oui, l’homme est individualiste et incapable d’agir pour le bien commun (quoique, si on se débarrassait des politiques…) ce qui me fait dire que le transhumanisme risque (sera?)effectivement d’être « contrôlé » par une élite aisée financièrement.
        Tout ça pour dire que nous avons la chance d’effectuer un court séjour sur une planète magnifique, mais que nous préférons nous f…. sur la gue……….. plutôt que d’en profiter, nous espèce avancée et intelligente qui en quelque siècles aura réussi l’exploit de pratiquement éliminer toute forme de vie, vie qui juste à preuve du contraire, n’a pas encore été découverte ailleurs dans l’univers…

        1. « il ne faut pas que les pays émergents fassent de même »

          Non seulement ils le feront mais le feront en pissant au cul des petits occidentaux aussi égocentriques qu’irresponsables venant constamment leur donner des leçons de savoir vivre sans se rendre compte que les seuls véritables gorets se sont bel et bien eux même.

          Nous n’avons rien à leur apprendre, et ce d’autant moins quand on voit le niveau de résilience et d’apathie des peuples occidentaux et de leur pseudo démocratie à 2 balles.

        2. @BOUVIER, vous rendez vous compte que votre haine vous aveugle et vous empêche de comprendre le réel sens des mots écris ici?

          Personne ne se présente comme moralisateur, ou ne souhaite se montrer supérieur à quiconque. Nous avons une conversation sur nous point de vue, en nous détachant justement de toute émotion afin de pouvoir prendre du recul et ne parler que des faits et traiter chaque humain comme des variables.

          Votre comportement rappelle celui des fanatiques qui défendent mordicus que sous prétexte de mon ethnie/sexe, je n’ai pas le droit de donner mon avis dans une conversation sur l’égalité des peuples/sexes.

          J’espère que vous saurez vous poser deux minutes et vous rendre compte que cracher votre haine ici ne changera rien à l’avenir du monde.

          Je vous souhaite une excellente journée

  6. Le transhumanisme est une nouvelle religion qui est en train de naître avec une nouvelle civilisation qui remplace doucement la notre qui est mourante. L’homme devient toujours un peu plus dieu au fur et a mesure des siecles.

  7. mdr vous allez traumatiser les lecteurs habituels de ubergizmodo, je ne pense pas qu’ils aient l’habitude de tant de mots aussi complexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité