Zootopie : la girafe a plus de poils animés que tous les personnages de la Reine des Neiges réunis !

Zootopie

L'anecdote pourrait paraître banale, elle est pourtant évocatrice des progrès réalisés par les équipes de Disney/Pixar au fil des ans. Saviez-vous ainsi qu'une simple girafe dans le film d'animation Zootopie comptait plus de poils animés que tous les personnages de La Reine des Neiges réunis ?

Le domaine de l’animation sur ordinateur évolue à une vitesse fulgurante, et il suffit d’ailleurs de jeter un oeil du côté des productions Disney/Pixar pour s’en rendre compte. Car si seuls quelques mois séparent les sorties de La Reine des Neiges, Les Nouveaux Héros (Big Hero 6), Les Mondes de Ralph et Zootopie, les progrès réalisés dans chacune de ces productions en seraient presque alarmants. Sachez, par exemple, qu’une seule girafe du film Zootopie compte plus de poils que tous les personnages des films suscités. Soit environ 9 millions (pour un peu moins de 500 000 pour une souris).

Pour ne rien arrager, Zootopie est le premier film de Disney Animation incluant des animaux se comportant comme des humains, depuis la sortie de Bolt, en 2008.

Un exercice contraignant donc, qui aura obligé les studios à créer un nouveau langage, pour permettre à l’ordinateur de gérer une telle tâche. Dans Zootopie, on retrouve pas moins de 64 espèces animales, ayant découlé sur la création de quelques 800 000 modèles d’animation. Afin d’obtenir un degré de réalisme satisfaisant, chaque animal aura été traité en multiples pièces, et non en un bloc cohésif. Et puisqu’un animateur n’aura évidemment pas pu gérer 9 millions de poils, il aura fallu créer un outil capable de « brosser » tous les poils individuels à l’unisson, comme le ferait une brosse. Et encore, c’est là sans parler de la gestion des effets de lumière appliqués à chaque poil…

Clark Spencer, le producteur de Zootopie, avoue malgré cela garder en tête l’exploit technologique que fût Blanche-Neige à sa sortie en 1937, et alimenter une certaine idée de compétitivité entre chaque film. Jusque là, ça aura plutôt bien fonctionné. En regardant Zootopie, avez-vous un instant pensé aux heures, aux semaines, aux mois, aux années même, passées par toute une équipe à travailler à un niveau de détail microscopique ?

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En contrepartie les films d’animation full numériques ont tendance à prendre un coup de vieux beaucoup plus vite. Notre oeil s’habitue très vite à la prouesse CGI du moment, démodant la génération précédente.
    Alors un film d’anim CGI qui à plus de 10 ans perd tout son intérêt quand il s’appuie surtout sur ses graphismes. Et ces films reposent presque toujours sur la qualité visuelle et le nouveau rendu technique.
    Au final la principal nouveauté est que la majorité de ces films sont éphémères.

  2. Les 9millions de poils ont été gréffés 1 par 1 ?
    Pousser autant la modélisation, est ce vraiment utile ? L’ œil humain ne distinguera pas autant de détails.

  3. Ça ce remarquera surtout sur un écran 4K, voire à la limite sur du 1080P mais en très grande taille, pour les autres ça sera moins perceptible

  4. Je fais moi même de la CGI. On a une forme de personnage (zbrush de préférence), on applique une texture « poil ».
    On dispose de nouvelles options tel que le brossage des poils, le frisage, la longueur et le nombre de point d’articulations du poil. Sans oublier l’interaction entre poils, le vent, des objets solides, ect … Sans parler des heures de rendues …

    Ce n’est pas évident à mettre en place. Heureusement c’est le pc qui fait 99% du boulot car c’est lui qui calcul tout. Si un homme sortait ca calculette, le film ne verrai jamais le jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité