Quatrième échec pour l’atterrissage en mer de la fusée SpaceX…

SpaceX

Elon Musk et SpaceX n'ont actuellement qu'une seule chose en tête, réussir à faire atterrir leur fusée sur cette plateforme en pleine mer. Et cela n'a rien de simple ! Une quatrième tentative a eu lieu au large de la Floride ce Vendredi... et c'est malheureusement un quatrième échec.

Avant de tenter l’atterrissage sur cette barge baptisée « Of Course I Still Love You » (« Bien sûr que je t’aime encore« ), la fusée Falcon 9 avait mis en orbite avec succès un satellite de communication SES-9. Si la vidéo a rapidement été coupée – à cause de la force impressionnante déployée par la fusée -, la première communication officielle est arrivée une heure après, via Twitter.

Les trois premières tentatives s’étaient conclues avec des explosions assez impressionnantes, et pour cette quatrième mission, SpaceX et Elon Musk, « un atterrissage réussi n’est pas envisagé« , ceci dû au profil « unique » de la mission – le déploiement d’un satellite à très haute altitude -.

En Décembre dernier, SpaceX était parvenu à faire atterrir une fusée Falcon 9 sur la terre ferme, au Cap Canaveral, mais certaines missions obligent à effectuer la récupération en mer.

Tags :Via :Cnet
  1. Pourquoi vouloir atterrir sur une plateforme en mer, alors que l’atterrissage sur la terre ferme à parfaitement réussit ?
    C’est totalement stupide. Les américains m’étonneront toujours. N’importe quoi.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Si ils le font c’est qu’ils doivent une bonne raison, ça m’etonnerais que ce soit juste un kiff. Les americains ont quand meme prouvé leurs savoir dans le domaine de l’aerospatial…

    2. Il suffit de se renseigner un peu avant de dire n’importe quoi et d’être à son tour réellement stupide…
      Certaines missions sont plus gourmandes en ergols et celle-ci ne laissait aucunement la possibilité au premier étage d’inverser sa vitesse horizontale, le retour au site de lancement (RTLS) est réservé aux missions assez légères…
      Et même pour les prochaines missions qui pourraient permettre un RTLS, un retour sur barge sera effectué pour permettre d’ajuster la technique.
      Il faut rappeler que c’est expérimental pour le moment, donc le but principal est de parfaire la technique.

    3. Parce que lors du vol sa trajectoire elliptique l’éloigne de son point de départ et qu’ensuite, il est plus simple et plus économique en carburant de la faire redescendre tout droit au lieu de la faire revenir sur ses pas…

  2. Je pense que surtout sa coûte bien moins cher de faire redescendre la fusée le plus tôt possible peu importe l’endroit et placer une plate forme au point de sa retombée.

    70% d’eau sur terre c’et plus simple que de devoir la faire orbiter jusque quelque part aux états unis donc il leur faudra maîtriser cette étape.

    1. Ce n’est pas une question de coût mais de capacité d’ergols, au contraire l’envoi de la barge est à mon humble avis plus coûteux que de la faire simplement revenir au sol…
      D’une part le premier étage n’orbite pas, d’autre part c’est à un endroit précis et unique qu’elle revient lorsque c’est au sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité