Ce satellite sera bientôt « l’étoile la plus brillante dans le ciel »

mayak satellite

Le satellite "Mayak" (qui pourrait se traduire par "Phare") vient de réussir sa campagne de financement participatif en Russie. Imaginée par une équipe d'ingénieurs en aéronautique et des fans de l'Université d’ingénierie de Moscou, cette campagne a pour objectif de lancer ce satellite à bord d'une fusée Soyouz-2. Une fois qu'il sera mis en orbite, ce satellite n'a qu'un seul objectif : devenir l'étoile la plus brillante du ciel nocturne.

 

Cette semaine, l’équipe a annoncé que leur campagne de financement participatif ouverte sur BoomStarter avait atteint et même dépassé son objectif. Ils devaient collecter 1,5 million de roubles (19 000 €). Le projet vient d’atteindre les 1,8 million de roubles en étant financé par 2552 personnes. Il est encore possible de le financer pendant 4 jours. 

Ce financement va permettre à ces ingénieurs de passer à la seconde étape qui consiste à créer la version définitive du satellite. L’agence spatiale russe Rocosmos a déjà donné son feu vert pour lancer le satellite des étudiants. Ce sera la première fois que qu’un satellite fabriqué par des amateurs se trouvera en orbite.

Pour devenir l’étoile la plus brillante, le satellite Mayak doit déployer des réflecteurs couvrant une surface de 16 m² en forme de pyramide. Il reflétera ainsi les rayons du Soleil et brillera normalement de mille feux dans le ciel étoilé. Il sera également possible de suivre les déplacements du satellite sur son smartphone pour  savoir n’importe quand où se trouve Mayak.

Pour les étudiants à l’origine du projet, Mayak n’est pas un satellite scientifique, il est « altruiste ». Cette étoile artificielle est destinée à « inspirer » l’humanité et il devrait être observable n’importe où dans le monde.

Et ils continuent :

« Nous voulons montrer que l’exploration spatiale est quelque chose d’excitant et d’intéressant mais, le plus important, elle est accessible aujourd’hui à tous ceux qui s’y intéressent. »

La satellite Mayak pourrait être mis en orbite dès cet été. Rocosmos devrait mettre en orbite  un second satellite spécialisé dans la détection des incendies de forêt. L’agence russe explique qu’en agissant ainsi elle espère promouvoir l’aéronautique auprès des jeunes.

mayak not sure

Quand je vois ce projet, je suis partagé. D’un côté, je me dis que c’est génial, chaque jour on pourra suivre de manière simple le passage de ce satellite. J’aime voir passer la Station spatiale. Je me souviens avoir vu passer dans le ciel de Toulouse la Station et une navette spatiale en même temps. C’était magique. Et avec l’application, on pourra voir ce spectacle très facilement. Qu’on soit passionné d’espace ou non. On pourra même facilement le reconnaître ou le voir par hasard.

Mais d’un autre côté, je me dis WTF ? Le ciel est suffisamment pollué par les éclairages des villes. On ne voit presque plus d’étoiles depuis les villes. Et cette étoile artificielle va forcément gêner certaines observations même si son passage est de courte durée. Quand je vois passer la Station spatiale, je sais que son objectif n’est pas de briller au maximum quand le nuit est tombée. Je suis un peu mal à l’aise avec cette idée. Et si l’espace n’était plus une limite. Et si on en profitait pour faire de la pub dans le ciel. Rien n’empêcherait alors Nike ou Coca-Cola de mettre en orbite un symbole ou une lettre qui les caractérise. Et ce symbole traverserait le ciel et serait visible du monde entier.

Ainsi, en mettant ce satellite poétique dans l’espace, ce satellite qui doit inspirer l’humanité, ces étudiants imposent aussi leur vision du monde. Et ce qui me gêne, c’est qu’on ne pourra pas échapper à leur vision même au fin fond de la campagne, même à l’autre bout du monde. Et même si j’adhère au message, je n’ai pas envie qu’on me dise ce que je dois penser.

 

Tags :Sources :Cosmo MayakVia :Sputnik News
  1. Si seulement cela pouvait être l’intelligence humaine qui allait enfin briller et s’épanouir dans l’espace, à défaut de sur cette pauvre planète Terre …

    Sinon honnêtement, ça me laisse dubitatif ce truc …

  2. Malgré le côté inutile de ce satellite mais dont l’intérêt pédagogique est fort, il n’est pas exact d’afirmer :
    Ce sera la première fois que qu’un satellite fabriqué par des amateurs se trouvera en orbite.
    En effet, depuis des années la communauté des radio amateurs ont construit des satellites de communication amateurs lances gracieusement par ArianneEspace lors de lancements de gros satellites.
    Il y a même eu dans les années 90 un projet Français nommé ARSÈNE qui a été lancé mais fut semble t’il détruit lors de la mise en orbite.
    Ces satellites amateurs sont nombreux et servent de relais phonie ou data.
    Voir :
    http://www.amsat-f.org/spip/spip.php?article82
    Ou encore :
    http://f6bxm.free.fr/satellites/

    Vous verrez que l’actualité est riche sur ce sujet.

  3. Évidement ce n’est pas des américains ou des européens qui ont eu l’idée alors forcement c’est une mauvaise idée….

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  4. Quelle est l’utilité du projet ? C’est pas comme si il y avait déjà des milliers d’étoiles visible dans le ciel. Et comme l’a souligné l’auteur, c’est une porte ouverte aux publicitaires qui pourraient créer des constellations artificiel a l’effigie de leurs multinational

  5. Papa elle est où la grande ourse?
    Juste entre la Pomme et le F…
    Ah bien non on la voit plus!
    Regarde plutôt le joli Doodle du jour il va passe juste au dessus de notre maison.

  6. Je pense que ça servira surtout à nous inviter à lever les yeux au ciel, et de ce fait lâcher un peux notre nombril du regard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité