Des bactéries pour illuminer Paris ?

Paris

Paris, Ville Lumière, prend tout son sens dès la nuit tombée. Ses nombreux éclairages publics donnent alors à la capitale une tout autre dimension. Mais une startup parisienne aimerait bien aller plus loin encore, et éclairer les espaces publics avec des bactéries bioluminescentes.

Devantures de magasins et places publiques pourraient ainsi bénéficier d’un éclairage tout à fait singulier, illuminant par là-même toute une rue. Glowee travaille sur ces « lampes microbiennes » urbaines depuis un certain temps déjà. Comme l’explique New Scientist, il s’agit en réalité d’étuis transparents remplis d’un gel contenant les bactéries bioluminescentes ainsi que les sucres et l’oxygène nécessaires à leur survie. Le tout étant évidemment non pathogène et non toxique.

Les avantages de cette lumière biologique sont nombreux, cela permettrait entre autre d’alléger la facture d’électricité concernant l’éclairage public et de diminuer les émissions de dioxyde de carbone. Sans avoir l’intention de remplacer tout l’éclairage électrique, la solution de Glowee pourrait aussi permettre d’atténuer la pollution lumineuse.

Avant de voir cet éclairage déployé dans la capitale, il faudra cependant que la société résolve quelques soucis. Pour l’heure, le système n’est capable d’éclairer que durant trois jours. Et il y a aussi la question du coût et des moyens de production. Sont-ils vraiment plus avantageux que d’autre solutions ? À voir.

Après avoir lancé une campagne de financement participatif en Mai 2015, Glowee travaille maintenant avec des entreprises spécialisées dans l’événementiel pour faire parler de leur technologie. Qui sait, peut-être la Ville Lumière sera-t-elle un jour éclairée aux bactéries…

Tags :Via :IFL Science
  1. ‘éclairer’ après la vidéo, je dirais plutôt ‘baliser’.

    3 jours théoriques d’efficacité, coût inconnu, rendement semblant nettement inférieur à n’importe quelle lampe du marché, efficace seulement dans le noir complet sans autres sources lumineuses.. il n’y a que les organisateurs d’évènements que ça pourrait intéresser et encore.

    honnêtement, je ne vois pas comment ça peut être économique si ça ne dure vraiment que 3 jours. pour un usage éclaraige/balisage publique, il faudrait tout remplacer tout les 3 jours, et donc monopoliser des fonctionnaires et vider les caisses des communes.

    pour un usage à domicile, les lampes solaires pour baliser/éclairer le jardin, les LED à piles dans le placard/cuisine/chambre sont plus rentables et efficaces.

  2. « Pour l’heure, le système n’est capable d’éclairer que durant trois jours. »

    Autant dire que je ne vois pas l’intérêt d’un article aussi long pour 3 jours de luminescence.
    Cela ne sert à rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité