Un fossile de T-Rex enceinte récemment découvert pourrait contenir de l’ADN

fossile T-Rex enceinte

C'est une découverte extrêmement importante qui vient d'être faite : un fossile de Tyrannosaurus rex enceinte. De quoi permettre d'en apprendre davantage sur la gestation des dinosaures, l'évolution de l’œuf en lui-même et sur les différences de sexe chez les dinosaures. Les restes pourraient aussi contenir le Saint Graal tant convoité : de l'ADN.

« Oui, c’est possible« , déclarait Lindsay Zanno, directrice du Laboratoire de Recherche Paléontologique du Museum de Sciences Naturelles de Caroline du Nord, aux États-Unis. « Nous avons certaines indications que des fragments peuvent avoir été préservés dans les fossiles du dinosaure, mais il faut procéder à davantage de tests.« 

Découvert dans le Montana, ce T-Rex a vécu il y a 68 millions d’années. C’est le canal médullaire qui a révélé que l’animal était enceinte : « C’est un tissu très spécial agissant comme une réserve de calcium très facilement utilisable juste avant de porter un œuf. […] Les oiseaux n’ont alors pas besoin de puiser le calcium dans la partie principale de leurs os pour fabriquer la coquille, contrairement aux crocodiles qui eux affaiblissent leurs os. […] Le canal médullaire n’est présent que juste avant et pendant le portage de l’œuf, il disparaît totalement dès que c’est terminé.« 

De nombreuses analyses, notamment chimiques, ont déjà été effectuées, offrant « une fenêtre sur l’évolution de l’œuf chez les oiseaux modernes« , expliquait Mary Schweitzer. Pour Lindsay Zanno, c’est une découverte majeure : « La découverte du canal médullaire est une preuve supplémentaire qui vient confondre la frontière entre les oiseaux et les autres dinosaures théropodes [les carnivores à deux pattes, NDLR] comme le T-Rex.« 

La plupart du fossile ayant été mis à jour, notamment son crâne, les équipes de Lindsay Zanno devraient pouvoir offrir une description de l’animal dans son ensemble, y compris son apparence générale. Cette future mère était d’ailleurs âgée, semble-t-il, entre 16 et 20 ans, la cause de sa mort n’a pas encore été déterminée. Il faudra malheureusement patienter avant de savoir si l’ADN éventuellement présent dans ses os est exploitable. À suivre !

Tags :Via :Discovery
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. De grâce : une femelle de quelque animal que ce soit n’est pas « enceinte », terme réservé à l’espèce humaine. On dit plutôt « pleine » ou gravide, même si ce dernier terme s’applique aussi à la femme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité