Elle écrit le nom de ses petits camarades dans un cahier Death Note et se fait expulser de son collège

Death Note

Quand la réalité dépasse la fiction : une élève du collège Lakewood dans l'Ohio (États-Unis) a eu la "bonne idée" de déambuler dans l'enceinte de son établissement un carnet du style de celui du manga Death Note dans la poche. Jusqu'à ce qu'elle l'égare, et que les autorités s'en mêlent...

Le nombre de fusillades de masse, plus encore en milieu scolaires, ne cesse d’augmenter aux États-Unis. Près de 400 l’an passé au pays de l’oncle Sam, autant dire que le sujet ne prête pas à la plaisanterie. Une jeune collégienne l’aura appris à ses dépends en enfilant la tenue du personnage de Light, du manga Death Note. Considéré comme l’une des oeuvres majeures du genre, ce shōnen écrit par Tsugumi Ōba raconte l’histoire de Light Yagami, un lycéen ayant en sa possession un cahier « Death Note » ayant le pouvoir le tuer ceux dont le nom est écrit sur ses pages.

Bref, la collégienne aura eu l’idée de se trimballer avec une réplique du cahier en question, sur lequel étaient notés les noms de ses camarades et professeurs. Egaré, retrouvé par un collégien, le cahier n’aura pas tardé à piquer la curiosité des autorités locales. Et même si rien n’a prouvé que la Demoiselle planifiait bel et bien de faire disparaître ses camarades de classe, elle n’a pas manqué l’exclusion temporaire. Moralité : mieux vaut adapter ses cosplays à son environnement pour éviter les problèmes…

Tags :Via :comicbookresources
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les USA dans toutes leur splendeur … Un pays où il y a quasiment autant d’armes à feu que d’habitant et où tu peux te ballader avec sans se faire inquiéter mais où avoir une réplique d’un Death Note avec des noms dedans te coûte une exclusion

    1. La France n’est pas en reste quant aux absurdités. Le pays où il faut se soumettre à n’importe quelle règle débile, et où la seule chose qu’on attend du citoyen est de payer sagement ses impôts et de fermer sa gueule. Accessoirement aussi de voter tous les cinq ans pour l’oligarque qui veut devenir calife à la place du calife.

      1. Pas faux non plus mais bon, les USA, c’est quand même quelque chose. Un autre exemple : Les oeufs Kinder sont interdit là-bas parce que « c’est dangereux pour les enfants » et à côté il y a des entreprises spécialisées dans le commerce d’armes à feu « spécialement adaptées aux enfants »

        1. La liberté de porter une arme, de défendre sa vie, celle de sa famille et ses biens sont des choses sacrés aux USA. Les américains n’ont aucune confiance dans l’état fédéral pour les défendre et on peut les comprendre.

        2. Chacun sa culture. Pourquoi tu ne critiques pas l’inde avec son système de castes (qui est normalement interdit) ou les intouchables sont traités moins bien que des animaux ?
          J’ai vécu aux US. L’avantage des armes, et notamment du port visible, c’est qu’immédiatement tu sais que personne ne viendra te faire chier quand tu as un mec avec un flingue à la ceinture à côté de toi.
          C’est d’ailleurs dan les états où le port est autorisé qu’il y a le moins de criminalité et le moins de tueries de masse. N’en déplaise aux fachos rouges qui voudraient te faire croire le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité