L’onde de choc de l’explosion d’une étoile enfin filmée !

onde de choc supernova

En poste depuis 2009, le télescope spatial Kepler a beau être quelque peu endommagé, il est toujours fidèle à sa mission (et devrait l'être encore quelque temps). Et l'appareil permet de faire régulièrement d'importante découvertes. Récemment, il a offert à la NASA une vidéo de l'onde de choc résultant de l'explosion d'une étoile, une supernova.

Après de longues années d’observation et pas moins de 50 milliards d’étoiles dans 500 galaxies, Kepler a finalement pu mettre la main sur un parc d’étoiles digne d’intérêt. KNS 2011d est une étoile géante, 500 fois plus imposante et 20 000 fois plus lumineuse que notre Soleil. L’explosion en question a duré 20 minutes, elle a eu lieu il y a 1,2 milliard d’années !

Cette vidéo sans précédent représente une mine d’informations inestimable pour les astronomes de la NASA. Les explosions de supernovas étant à l’origine de toutes les évolutions majeures de l’Univers, les experts espèrent ainsi pouvoir mieux comprendre la manière dont les éléments originels se sont dispersés dans le temps et l’espace.

Tags :Via :Generation NT
  1. Description de la vidéo, première phrase : « The brilliant flash of an exploding star’s shockwave—what astronomers call the “shock breakout” — is illustrated in this cartoon animation. »

    C’est une animation créée à partir des données reçues, la vidéo n’a pas été réalisée par le télescope.

  2. Je mets un copié collé de mon commentaire sur un site concurrent (bien meilleur que le votre).
    Le ton n’est ici pas bien représenté, tant la majorité des articles sur Ubergizmo ( sauf ceux de Norédine) sont de sombres merdes en branches…

    « Pardon mais j’ai lu dans la journée ( et il est bien trop tard pour citer mes sources, mais j’y reviendrai si besoin…), que Kepler n’était pas destiné à détecter des supernovaes, mais plutôt des exoplanètes. Il serait également, je pense, judicieux de préciser que la vidéo présentée ici n’est qu’une vue d’artiste, Kepler n’ayant qu’une vision infrarouge de la zone fixe qu’il observe car il est à la base paramétré pour détecter des exoplanètes via la méthode des transits ».
    Je ne cite pas de sources et je peux donc me tromper. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité