Les joueurs de StarCraft craignent l’intelligence artificielle

StarCraft

La victoire de l'intelligence artificielle de Google, AlphaGo, sur le champion légendaire Lee Sedol, ramenait fatalement le débat sur les possibilités de l'homme face à la machine. Si les échecs ou le jeu de go sont des jeux hautement tactiques, une intelligence artificielle pourrait tout à fait faire des miracles sur un jeu comme StarCraft.

Durant cette partie de go déjà mythique, le jeu de Blizzard avait été cité comme prochaine cible potentielle pour un apprentissage algorithmique. Et le défi sera bien différent. L’échiquier de StarCraft n’est pas visible en totalité, il faut gérer son armée tant en macrogestion qu’en microgestion et vitesse et adaptation jouent des rôles primordiaux. Mais c’est aussi pour toutes ces raisons que Deep Mind pourrait vouloir concevoir sa nouvelle intelligence artificielle.

Les joueurs de Corée, pays où l’e-sport est sport national depuis deux décennies maintenant, se montrent plutôt confiants : « Ce serait une erreur de croire que l’IA pourrait battre des humains à StarCraft. StarCraft est un jeu où la stratégie situationnelle est bien plus importante que dans le go, donc c’est un domaine où elle ne pourra pas être à la hauteur. […] Il y a beaucoup de variables dans StarCraft, comme l’exploration, évidemment, ainsi que les cartes, l’équilibre entre les races, la microgestion, l’aspect psychologique, etc« , expliquait Lim Yo-hwan, alias « BoxeR ». Flash, lui aussi très renommé sur la scène StarCraft, a confiance en ses aptitudes : «  Honnêtement, je pense pouvoir gagner. La différence avec le baduk [le go] est que chaque côté joue sans savoir ce qui se passe ailleurs, vous collectez de l’information — je crois que c’est une différence majeure.« 

Et au vu des quelques tournois déjà organisés entre l’homme et la machine sur ce jeu, il y a de quoi miser sur l’humain. Reste que les progrès en matière d’intelligence artificielle sont fulgurants. FireCake, actuel n°2 français (n°12 mondial), a aussi des connaissances du go et de l’intelligence artificielle : « Les gens ont tendance à voir trop de stratégie dans StarCraft. Il y a quatre ans j’explosais les IA de go, or il y a un million de fois plus fois de stratégie dans le go que dans StarCraft 2. […] Dans le go, il n’y a que de la stratégie, alors que dans StarCraft 2, il y a la maîtrise individuelle des unités d’un point de vue dextérité, la gestion multitâche et leur priorisation. L’IA n’aurait pas le stress et sait avancer vite. Pour moi, elle gagnera partout.« 

Effectivement, s’il n’est question que de vitesse d’exécution, la machine sera toujours supérieure à l’homme. Les meilleurs joueurs sont à 500 actions par minute (APM), une bagatelle pour un ordinateur. Et certaines actions très difficiles pour une main humaine – comme déplacer et tirer en même temps avec certaines unités – ne seraient qu’une formalité. Sans parler du pur temps de réaction – dans la gestion des téléportations instantanées par exemple -.

La question, finalement, ne se pose pas : une intelligence artificielle « sans limite » l’emporterait fatalement sur l’homme. FireCake a donc bien mis l’accent sur le fond du problème :

Si on limite son APM, là, on peut parler. Mais ce serait arbitraire. Comment définir des règles ? Ce serait plus intelligent de dire que l’IA n’a pas le droit de faire plus d’une action tous les dixièmes de seconde, mais, même là, certains joueurs sont capables d’en faire plus, mais pas en permanence. Et si elle dépasse cette moyenne, elle redeviendra injouable. Il y a forcément de l’arbitraire.

Pour Gaspard, « Gaspi », joueur manageur de l’équipe Orks e-sport, l’homme pourrait tout de même l’emporter grâce à sa cohérence, grâce à sa vision stratégique d’ensemble. Et ne l’oublions pas, comme le souligne un FireCake un brin fataliste, « l’humain gagne toujours sur les erreurs de l’IA, les bugs informatiques« .

Tags :Via :Le Monde
  1. Effectivement, qui aurait cru que la nouvelle technologie qui a été crée par l’homme aurait pu devenir plus intelligente que son créateur? Mais d’un autre côté, ce n’est pas vraiment étonnant. En tout cas, pour éviter que les machines dominent totalement les êtres humains,il est important que soyons très vigilent lors de leurs utilisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité