Vraie fibre ou fausse fibre : les opérateurs vont (enfin) devoir clarifier leurs offres

fibre optique

C'est peu de dire qu'une zone de flou entoure les offres Internet estampillées "fibre". Cependant, la publication au Journal Officiel d'un arrêté obligeant les opérateurs à désormais jouer de la transparence dans leurs publicités lorsqu'ils utiliseront le mot fibre devrait permettre d'y voir un peu plus clair. Et d'éviter de succomber à des offres n'ayant de fibre que le nom.

L’arrêté en question stipule ainsi ainsi que « tout message publicitaire ou document commercial d’un fournisseur de services relatif à une offre utilisant une technologie pour laquelle le débit ne varie pas significativement en fonction des caractéristiques du raccordement du consommateur au réseau fixe ouvert au public, s’il associe le terme “fibre” aux services du fournisseur alors que le raccordement du client final jusque dans son logement n’est pas réalisé en fibre optique, comporte la mention “(sauf raccordement du domicile) ». En résumé, les opérateurs devront obligatoirement préciser le type d’infrastructure utilisée dans leurs réclames, et sans doute ajouter les termes « câble » ou « coaxial » dans le cadre d’une installation de type FTTB (« fibre jusqu’au pied d’immeuble »), à contario de la fibre à domicile (FTTH).

Directement visé, SFR et Bouygues Telecom, commercialisant une offre mêlant fibre optique et terminaison coaxiale. Le même SFR qui n’aura pas manqué de réagir, qualifiant le débat de « très intéressant, très parisien ».

Une façon comme une autre pour Michel Combes, directeur des opérations d’Altice et PDG de SFR de minimiser l’intérêt pour le consommateur de l’arrêté et de rappeler sa volonté « d’être le numéro 1 du très haut débit en France avec un cœur de réseau en fibre qui nous permet d’apporter aujourd’hui le 800 Mbit/s, demain le giga ». Mais également de se justifier : « dans nos publicités, il y a déjà la mention fibre jusqu’au domicile ou fibre jusqu’à l’immeuble ».

Dans les faits, plus de la moitié du réseau de l’opérateur sera en FTTH d’ici 2022. Le mot de la fin reviendra donc à SFR, soulignant faire aujourd’hui « les deux technologies » et que « l’important est d’apporter du très haut débit à tout le monde, ce qu’on fait aujourd’hui, en avance sur la concurrence, cet arrêté pour faire plaisir à des concurrents qui en sont dispensés n’enlèvera rien à notre dynamique. »

Tags :Via :silicon
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. SFR c’te bande d’escrow … Ils veulent nous faire croire que leur but n’est pas d’enfumer le client.. Alors que c’est totalement le cas??? Qu’ils coulent…

  2. Ce que j’adore c’est que SFR veux être le N°1 alors qu’au mois de janvier de cet année il à perdu plus d’un tiers de ses abonnés , sans parler du classement N° sur les plaintes .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité