Des couverts comestibles pour limiter la pollution, il fallait y penser !

couverts comestibles

Le plastique, c'est fantastique, chantait Elmer Food Beat. Malheureusement, aujourd'hui, on en utilise tellement qu'il est l'une des principales sources de pollution. Tous les moyens sont bons pour le limiter. Y compris utiliser des couverts comestibles. C'est en tout cas l'idée qu'a eu ce chercheur en agriculture indien.

C’est en 2011 que Narayana Peesapaty a imaginé des couverts comestibles. Depuis, plus de 1,5 million de cuillères qui se mangent ont été vendues en Inde. Mais pour que cette invention serve véritablement la planète, il faut lancer une production de masse.

D’où la campagne Kickstarter, lancée il y a peu. Et il n’aura pas fallu longtemps pour que les 20 000$ demandés soient atteints. D’ailleurs, le projet compte déjà pratiquement 120 000$ de fonds. Et si dans la culture indienne, la cuillère prédomine, d’autres couverts et ustensiles seront bientôt proposés :

Notre ambition est de nous étendre bien au-delà du domaine des cuillères comestibles. Actuellement, nous avons des fabricants pour produire des baguettes, des fourchettes […] Notre projet est de nous élargir aux tasses, aux assiettes et à divers objets de la table.

Mais que contiennent au juste ces couverts ? Farine de graines de millet, riz et blé à haute teneur nutritive, la recette est simple. Mais pour que ce soit plus en accord avec votre plat – et plus agréable à manger ! -, il existe de nombreuses saveurs : sucre, gingembre-cannelle, gingembre-ail, céleri, poivre, cumin, menthe, carotte-betterave…

Ces couverts comestibles peuvent se conserver trois ans – dans un simple placard à température ambiante – et sont biodégradables en seulement cinq jours. Et rassurez-vous, vous pourrez tout à fait manger une soupe ou touiller votre café avec !

À noter, le fabricant, Bakeys, a créé neuf emplois destinés à des femmes défavorisées pour la production de ces cuillères comestibles. Si vous êtes intéressé, sachez que les 100 ne coûtent que 10$. Livraison prévue dès le mois d’Avril.

Tags :Via :Konbini
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Si elles sont distribuées dans des sachets plastiques individuels comme dans la vidéo, je ne vois pas trop l’intérêt. (j’espère que c’est juste pour les échantillons…)
    Disons que c’est une idée louable mais il faut bien prendre en compte la globalité du repas et la pollution dans son ensemble.
    Peut-être que promouvoir des couverts réutilisables ou des emballages consignés serait plus judicieux.
    Là, on se contente de contourner le problème du gaspillage des couverts jetables sans vraiment faire changer les habitudes ni les mentalités.

  2. ça peut etre de l’emballage plastique recyclable fabriqué à partir de maïs…

    Mais oui, je ne vois pas l’interet de fabriqué des chose recyclable si le reste ne l’est pas…

  3. Rien que l’acheminement en magasin fait que ce n’est pas intéressant.
    Comparez la durée de vie de couverts en inox avec son impact environnemental.
    Je ne suis pas sûr que le rapport durée de vie/coût environnemental soit en faveur des couverts comestibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité