Envie d’expérimenter la mort ? Il y a un simulateur pour cela !

simulateur mort Chine

Nous mourrons tous un jour, c'est inéluctable. Et pour certains d'entre nous, c'est une pensée terrifiante. "Que se passe-t-il à la fin ? Vais souffrir ? Verrai-je une lumière ?" Autant de questions auxquelles se propose de répondre ce simulateur de mort chinois. Dans le musée Xinglai ("le réveil") de Shanghai, c'est donc une expérience étonnante qui est proposée.

Tout commence sur un tapis roulant. Une fois allongé, le visiteur est envoyé dans un four, il y meurt et est incinéré… avant de se retrouver dans un « utérus » en latex pour y être éjecté et renaître dans une piscine à boules. Le tout dure deux heures et vous coûte 60€ !

Les créateurs de simulateurs de mort – qui sont déjà plusieurs en Asie – entendent bien proposer leurs services pour permettre aux clients de gérer le deuil mais aussi faire fuir d’éventuelles pensées suicidaires.

Pour Ding Rui, fondateur du musée Xinglai, c’est une idée qui court depuis maintenant presque quatre ans. L’homme « recherchait intensément l’expérience de la mort » :

Nous ne comprenons, ni ne digérons pas vraiment la mort. J’ai donc pensé à ce que je pourrais faire pour sensibiliser les gens à la vie, afin qu’au moment où un individu approche la mort, il n’ait pas à penser à ces problèmes constamment.

Au-delà du simple phénomène de mode, l’intérêt que suscite ces simulateurs montre un véritable besoin, un nouvel axe de recherche dans la santé mentale est probablement en train d’émerger…

Tags :Via :Konbini
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité