Stephen Hawking veut construire un vaisseau interstellaire

starshot

Le problème avec les génies, c'est qu'ils ne s'arrêtent jamais et c'est peut-être aussi leur force. Pour preuve, intéressons-nous à un petit projet baptisé "Breakthrough Starshot" et annoncé ce 12 avril au One World Observatory à New York. Il s'agit d'une collaboration entre Stephen Hawking (qu'on ne présente plus), Mark Zuckerberg (que vous connaissez inévitablement) et Yuri Milner, un milliardaire russe connu pour ses ambitieux projets plus ou moins liés à l'espace. 

Rien que l’an dernier, Milner a présenté un projet à 100 millions de dollars pour chercher des signaux éphémères extraterrestre. Mais ça c’était l’an dernier. Aujourd’hui, Milner veut chercher les extraterrestres en… voyageant jusqu’à eux.

Le projet Breakthrough Starshot est un nouveau programme de recherche à 100 millions de dollars pour réfléchir à l’architecture scientifique et technique nécessaire pour rendre possible la fabrication de sondes interstellaires.

.Bien sûr, on ne parle pas de créer un vaisseau du type USS Enterprise avec ses moteurs à distorsion spatiale. L’idée est plus modeste et reste dans le monde des possibles. Elle implique la fabrication de nanovaisseau, de petits vaisseaux attachés à des voiles solaires poussées par des rayons laser de plusieurs gigawatts de puissance pour atteindre 20% de la vitesse de la lumière. Ce qui permettrait d’atteindre Alpha du Centaure qui se trouve à 4 années lumière en seulement 20 ans.

Si vous vous souvenez bien, j’ai déjà parlé d’un projet similaire financé par la NASA

Des voiles solaires et un laser

Milner explique : « Le concept de Breakthrough reprend des technologies qui sont déjà disponibles ou qui seront probablement disponible dans un futur proche. »

Pour le prouver, des prototypes de ces nouvelles technologies ont été présentées au moment de l’annonce. Tout commence avec le « Starchip », une petite galette technologique pesant aux alentours d’un gramme. Il s’agit essentiellement de capteurs miniatures et d’électronique. Il y aura tout : des caméras, des systèmes de communication, des programmes informatiques autonomes de navigation, d’alimentation électrique, etc.

interstellaire starchip

Prototype de starchip présenté par Milner.

L’ensemble est attaché à une voile solaire, une feuille d’1 mètre carré de quelques atomes d’épaisseur et pesant quelques grammes. Cette voile sera le système de propulsion de la sonde.

Plusieurs lasers, qui auront une puissance combinée de 100 gigawatts, pousseront la sonde ultralégère jusqu’à ce qu’elle atteigne la vitesse de 161 millions de kilomètres par heure ! Un « essaim » de nanovaisseaux pourraient alors être envoyés vers une étoile proche, ce qui augmenterait considérablement les chances qu’un vaisseau survive au voyage.

De plus, cette technologie pourrait être utilisée pour l’exploration du système solaire. Un vaisseau aussi léger et pas cher pourrait rendre visite très rapidement à nos planètes. Et plutôt que de construire un seul gros satellite, on pourrait envoyer plusieurs nanovaisseaux embarquant des instruments comparables.

Il y a bien sût un certain nombre d’obstacles techniques, par exemple, construire des lasers assez puissants et imaginer des moyens de communication efficace à travers l’espace interstellaire. Et la réponse sera demandée aux communautés scientifiques ainsi qu’au grand public. Ce sera le moment de sortir toutes vos hypothèses, même les plus farfelues.

Et comme le souligne Yuri Milner : « Pour la première fois dans l’histoire humaine, nous pouvons faire plus que regarder les étoiles. Nous pouvons les atteindre. »

Et le seul mot qui me vient à l’esprit est « Chiche ! »

 

 

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il veut contruire un vaisseau interstellaire ??!!
    Mais comment va-t-il faire au fond de sa chaise de paralysé avec ses petites mains attrofiées !!!
    Va-t-il passer par Lourdes juste avant ?

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Ton commentaire est tellement ridicule… Il est sûrement paralysé, mais son cerveau ne l’est pas. Et il doit être beaucoup plus rempli que le tiens !

      #kill yourself

    2. @lalumiere: Autant j’adore l’humour noir mais là ce n’est même pas marrant mec, tu me fais pitier!
      En tout cas la « lumière » ici ce n’est clairement pas toi… et ce n’est surement pas avec toi que la Science aurait avancé s’il n’avait pas été là! Bref tu es pitoyable.

  2. Construire des lasers plus puissants ne sera pas tant une question scientifique qu’une question d’ingénieurs et surtout économique. Le principe du laser est bien maîtrisé, et seules les difficultés de la construction à grande échelle pourraient faire barrage, mais ce ne serait qu’un question de temps et surtout d’argent, qui a le pouvoir de réduire le temps dans ce genre de situations.

    Pour la communication, les ondes radio se propagent à la vitesse de la lumière, et je vois donc mal comment aller plus vite. Cependant, on pourrait imaginer que les petits robots soient sur les planètes, que des robots un peu plus gros soient en orbite géostationnaire au-dessus d’eux et que des robots plus imposants soient postés aux différents points de Lagrange de notre système solaire. Le robot sur le terrain, limité par sa taille et donc en puissance, pourrait envoyer de faibles signaux radio jusqu’au robot en orbite. Ensuite, puisque les ondes voyagent dans le vide sans que leur information soit altéré, on pourrait imaginer que ces robots en orbite, les satellites aux points de Lagrange (https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_Lagrange) et des récepteurs en orbite géostationnaire communiquent par laser et non par onde radio. La question à poser serait alors celle du parasitage par l’information solaire. Il faudrait choisir une certaine fréquence à une intensité très différente de celle délivrée par le rayonnement solaire selon l’endroit où l’on se trouve dans le système solaire. Ainsi, même bloqués par des corps massifs, les robots sur le terrain pourraient toujours retransmettre leur informations en pouvant passer par des dérivations.

    Par contre, le problème de la vitesse de la transmission risque d’être difficile à régler. La vitesse de la lumière est atteignable mais indépassable. Il existe des projets de recherche sur la matière exotique visant à tordre l’espace-temps pour « surfer sur une vague d’espace-temps » et atteindre des vitesses dépassant de beaucoup la vitesse de la lumière. Localement, on est toujours bien en-deçà de la vitesse de la lumière, mais c’est la contraction-décontraction du tissu de l’espace-temps qui nous permet d’atteindre, d’un point de vue externe, des vitesses faramineuses. Le principe exploité est celui qui dit que la vitesse de dilatation de l’espace-temps est non limitée. D’ailleurs, on sait que le diamètre de l’Univers augmente à une vitesse supérieure à celle de la lumière. Des système solaires telles que Proxima du Centaure pourraient d’ailleurs être à seulement quelques mois de voyage avec cette technologie. D’ailleurs, pour les 80-90, le scientifique qui a fait avancer ce projet et l’a rendu envisageable a trouvé quu la quantité d’énergie demandée pour un moteur permettant une telle chose devient raisonnable à notre échelle si le vaisseau a non plus une forme de cigare mais une forme de tore plat carré, ce qui est la forme du vaisseau de Ulysse 31. Mais trève de plaisanteries. Ce projet est à l’étude et n’est pas encore à l’ordre du jour, notamment parce qu’il reste à inventer une machine permettant d’exploiter l’énergie de la matière exotique sans risques. Et aussi surtout parce qu’il faut arriver à produire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mati%C3%A8re_exotique) assez de matière exotique pour tester ça à grande échelle.

    Autres liens:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Voyage_interstellaire#Sp.C3.A9culations_sur_le_voyage_interstellaire
    http://www.univers-astronomie.fr/news/news-222-un-vaisseau-dix-fois-plus-rapide-que-la-lumiere.html
    https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9trique_d'Alcubierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité