Google trop puissant avec Android ? La sentence pourrait faire mal !

Google

Le mot qui fait régulièrement peur à Google n'est pas Apple, mais plutôt antitrust. Les responsables de leurs cauchemars inavoués sont les membres de la Commission Européenne. Une enquête est en cours depuis un an, et les choses pourraient rapidement s'accélérer.

On ne peut pas dire que la justice soit particulièrement véloce, sauf quand la Commission Européenne se décide à mettre un coup de collier. Selon Reuters, des avocats des parties plaignantes assurent que Bruxelles exige désormais des réponses rapides.

En somme, la Commission européenne veut finaliser les charges officielles pesant contre Google et elle pourrait le faire dès demain. Si les documents ne seront sans doute pas publiés dans la foulée, il est temps d’accélérer les choses… En effet, c’est le 15 avril 2015 que Margrethe Vestager, Commissaire européenne en charge de la concurrence, avait annoncé le lancement d’une enquête portant sur Android.

Pourquoi Google abuserait de sa position dominante ?

Sans même parler des tablettes, fin 2015, Android disposait d’une part de marché mondiale de 80,7% sur les smartphones, la Commission doit statuer sur le fait que cela ait pu empêcher les fabricants de téléphones de développer des versions concurrentes d’Android.

Dans la ligne de mire des autorités, le pré-chargement des applications comme Gmail, Chrome ou Hangouts sur les appareils mobiles sous Android, qui pourrait être considéré comme un acte empêchant les usagers d’opter pour des applications concurrentes.

Pour prendre la pleine mesure de cette affaire, les conséquences pourraient être lourdes pour Google, qui risque de se voir infliger une amende portant jusqu’à 10% de son chiffre d’affaires. Celui-ci étant de 74,5 milliards de dollars en 2015, la firme pourrait débourser bonbon…

Tags :Sources :reuters
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « le pré-chargement des applications comme Gmail, Chrome ou Hangouts sur les appareils mobiles sous Android »

    n’importe quoi, on peux supprimer les applications gmail ou chrome ou autre sur android, et installer hotmail ou son propre application mail si present.
    dans un sens android laisse libre d’installer/supprimer une application. Par contre les applications des constructeurs sont parfois impossible a installer et qui ne servent a rien.

    De meme que chez apple ils nous force a garder leur application a la noix, qui ne servent pas ou peu, comme par exemple la bourse qui sert a peu de monde ( par rapport au nombre d’iphone vendu, c’est pas la nana qui est fan du selfie qui va aller voir la bourse).

    1. La question n’est pas de savoir si on peut ou non installer des applications différentes de celles qui sont installées par défaut, mais plutôt de savoir si google se sert de sa position dominante sur le marché des OS mobiles pour « étouffer » d’autres éditeurs qui souhaitent fournir des applications concurrentes aux applications de google sur android : si gmail ou chrome est préinstallé sur android, n’est-ce pas préjudiciable au développement des applications yahoo Mail et Firefox sur android ?
      La même question s’est posée dans le passé avec Microsoft et Internet Explorer : en préinstallant Internet Explorer sur Windows, Microsoft a littéralement écrasé la concurrence, jusqu’à faire disparaitre Netscape par exemple.

      1. Je ne vois pas en quoi avoir Chrome préinstallé m’empêche d’installer Firefox si l’OS me permet de choisir avec quelle appli ouvrir les liens et que ca fonctionne completement et de manière uniforme (mieux qu’avec windows par exmple)
        Si en plus je peux désinstaller Chrome alors, je ne vois vraiment pas le problème.

        Microsoft n’a pas simplement tué Netscape en préinstallant IE, ils ont utilisés beaucoup d’autres moyens comme du lobbying auprès de fournisseurs d’accès, concepteurs de site et fabricants d’ordinateur. Méthode toujours d’actualité d’ailleurs… On est loin très loin de ca avec Google.

        1. La question n’est pas de savoir s’il est techniquement possible de désinstaller chrome ou non et d’installer autre chose, mais de savoir si google se sert de sa position dominante dans le monde des OS mobiles avec android pour favoriser l’utilisation de ses outils maison et limiter l’utilisation d’outils tierces, limitant ainsi la concurrence (ce qui reviendrait à abuser de sa position dominante dans le monde des OS mobiles pour favoriser ses propres services maison au détriment d’autres).
          Il ne faut pas oublier que c’est la commissaire à la concurrence qui gère le dossier : son objectif premier est de permettre une « saine » concurrence entre les fournisseurs de logiciels dans un monde où Android est l’OS mobile dominant, et donc d’éviter au maximum que Google biaise cette concurrence en se servant de sa position dominante dans le monde des OS mobile en mettant en avant ses logiciels maison.
          Par ailleurs, tout ce que tu dis sur Microsoft est vrai, ce n’est pas uniquement la préinstallation d’IE qui a mené à la fin de Netscape, c’est aussi le lobbying intense que MS faisait auprès des constructeurs de PC. Mais la question se pose : est-ce que Google ne ferait pas la même chose ici ? Pour prendre l’exemple de Chrome ou Gmail, quelle est la part des Smartphones android fournissant nativement une alternative à Chrome ou Gmail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité