Même sans la chute de météorite, les dinosaures auraient fini par disparaître

dinosaure

La fin des dinosaures a beau avoir été précipitée par la chute d'une énorme météorite de 10 km de diamètre où il y a de cela 66 millions d'années, il semblerait bien que l'espèce dans sa globalité était dans tous les cas vouée à disparaître !

C’est une nouvelle théorie étonnante qui vient d’être évoquée par cette équipe de chercheurs de l’université de Bristol, au Royaume-Uni. Publiés dans la revue PNAS, les conclusions de ces spécialistes laissent entendre que les dinosaures étaient bel et bien voués à disparaître de la surface de notre planète, chute de météorite ou pas.

Les différentes espèces étant visiblement déjà sur le déclin 50 millions d’années avant leur disparition définitive, la faute à un renouvellement trop faible, loin d’être suffisant en tout cas pour pérenniser leur survie.

Premiers a être étonnés de cette découverte, les chercheurs indiquent que les dinosaures auraient été handicapés par un taux de spéciation trop faible, les rendant particulièrement sensibles aux extinctions d’espèces. Comprenez : ils étaient dans l’incapacité de remplacer les espèces disparues, ce qui aurait dans tous les cas conduit à terme à leur disparition.

De quoi remettre en cause de précédentes théories, qui laissent par exemple entendre que les dinosaures auraient pu s’en sortir si la catastrophe les ayant touché était intervenue quelques millions d’années plus tôt.

Lyudmila Voronova / Shutterstock.com

Tags :Via :pnas
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sans dire de bêtise, déjà la pression atmo était 10 à 20fois moins élevée qu’elle ne l’est aujourd’hui permettant aux organismes vivants (plantes, dinos, insectes) d’atteindre des tailles 10 à 20 fois plus grandes. Donc si ils avaient survécu, ils auraient rapetissé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité