Google est bien trop puissant avec Android pour la Commission Européenne

Google trop puissant

Le couperet est tombé pour Google, la Commission Européenne avait l'entreprise en ligne de mire depuis un an, et l'accuse aujourd'hui de pratiques anticoncurrentielles avec son système d'exploitation Android.

Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence accuse le géant d’imposer des « restrictions et conditions injustifiées » aux fabricants de téléphones qui exploitent Android, Google a « artificiellement exclu du marché » des systèmes d’exploitation concurrents, des moteurs de recherche et des navigateurs.

Gmail, Chrome ou encore Google Search sont préchargés et définis par défaut sur la plupart des terminaux Android vendus en Europe, ce qui empêche le développement d’une offre alternative.

Et maintenant ?

Google n’est pas encore condamné, ce ne sont qu’une liste de griefs pour le moment. Le groupe Internet a douze semaines pour répondre et peut également solliciter une audience. Ces conclusions préliminaires pourraient en revanche être suivies d’une plainte et aboutir à une amende. Alors, quid de la défense de la firme ?

« [Google] a construit un remarquable écosystème basé sur une philosophie d’open source et d’open innovation« , explique le géant, en prenant soin de préciser qu’Android a permis le maintien de prix bas et d’un large choix, pour les fabricants comme les utilisateurs.

Tags :Sources :googlepolicyeurope
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité