Des robots dans le sang comme médicament ? Ray Kurzweil partant !

Ray Kurzweil

Raymond C. Kurzweil est un ingénieur, chercheur et futurologue américain. Depuis 2012, il dirige l'ingénierie chez Google. Il livre régulièrement sa vision de l'avenir à la presse spécialisée. Pour Playboy, il évoquait notamment un futur où nous aurions des nano-robots dans notre sang, pour aider notre système immunitaire.

L’idée n’est pas nouvelle, de nombreuses avancées ont d’ailleurs été faites dans ce sens ces dernières années mais : « d’ici les années 2020, nous commencerons à utiliser des nano-robots pour assister dans la mission du système immunitaire. […] Notre système immunitaire est bon, mais il a évolué il y a des milliers d’années alors que les conditions étaient bien différentes. Et ce n’était pas dans l’intérêt de l’Homme que les individus vivent longtemps, alors les gens mouraient après une vingtaine d’années. L’espérance de vie était alors de 19 ans.« 

Notre système immunitaire aujourd’hui parait bien faible. Entre allergies, maladies auto-immunes et autres cancers, notre corps n’est pas gâté. « Votre système immunitaire, par exemple, fait un travail pourri avec le cancer. Il croit que le cancer, c’est vous. Il ne le traite pas comme un ennemi. » Certes, l’idée est ici très généralisée, mais dans les grandes lignes, c’est bien de cela dont il s’agit.

Ray Kurzweil imagine donc des nano-robots qui agiraient comme des cellules T – extrêmement importantes dans la réponse de notre système immunitaire -. Ce seraient eux, et non les propres lymphocytes T du patient, qui partiraient en guerre contre le cancer, évitant ainsi d’être repérés, et détruits, par les mécanismes de défense du cancer comme c’est le cas avec les cellules du patient.

Alors oui, cela peut paraître de la vraie science-fiction, mais les nano-robots sont déjà une réalité. Certes, les technologies n’en sont qu’à leurs débuts mais il y a clairement un espoir de ce côté-là. D’ici 10 petites années seulement, qui sait si nous n’aurons pas tous des robots dans le sang…

Tags :Via :Business Insider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité