Quand Hadopi s’invite aux épreuves du Bac 2016

maths

On leur souhaite bien du courage : les élèves de terminale du lycée français de Pondichéry (Inde) passant actuellement le baccalauréat - c'est la tradition, les épreuves sont chaque année proposées en avance pour les élèves évoluant à l'étranger - ont eu la surprise de découvrir un sujet de mathématiques particulièrement croustillant, évoquant la Hadopi.

Voilà qui devrait donner confiance aux lycéens qui devront passer les épreuves du baccalauréat en juin prochain. Comme le fait remarquer Slate, le sujet de mathématiques proposé aux élèves de terminal S du lycée en question, évoquant le sujet ô combien d’actualité du piratage, portait sur un supposé sondage mené par la Hadopi.

Problème : les auteurs du sujet ont imaginé la Hadopi sonder « un échantillon de jeunes âgés de 16 à 24 ans » en leur proposant… de jeter un dé. Morceaux choisis d’un sujet qui restera sans doute annales – mais pas forcément pour de bonnes raisons – :

« La Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet) souhaite connaître la proportion en France de jeunes âgés de 16 à 24 ans pratiquant au moins une fois par semaine le téléchargement illégal sur internet. Pour cela, elle envisage de réaliser un sondage. […] Aussi, elle propose le protocole suivant.

On choisit aléatoirement un échantillon de jeunes âgés de 16 à 24 ans. Pour chaque jeune de cet échantillon:
–le jeune lance un dé équilibré à 6 faces; l’enquêteur ne connaît pas le résultat du lancer;
–l’enquêteur pose la question: « Effectuez-vous un téléchargement illégal au moins une fois par semaine? ».

Si le résultat du lancer est pair, alors le jeune doit répondre à la question par « Oui » ou « Non » de façon sincère; si le résultat du lancer est « 1 », alors le jeune doit répondre « Oui »; si le résultat du lancer est « 3 ou 5 », alors le jeune doit répondre « Non ». »

Pourquoi cette méthode ? Visiblement pour « encourager les réponses sincères », puisque « l’enquêteur ne sait jamais si la réponse donnée porte sur la question posée ou résulte du lancer de dé ». Bref, « vous avez deux heures »… pour tenter de comprendre comment une telle méthodologie a pu être imaginée.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité