Tesla Motors et la mise à jour payante de véhicules

Tesla Model S

Les voitures de Tesla Motors, Model S en tête, représentent de très belles innovations, c'est un fait. Et l'objectif d'Elon Musk, de démocratiser la voiture électrique (puis autonome) en proposant d'abord des produits de luxe n'aura jamais été aussi proche. Et le constructeur pourrait redéfinir l'automobile comme on la connaissait.

Outre la voiture en elle-même, Tesla Motors semble vouloir mettre un vrai business model autour de l’électronique du véhicule. La Model S possédant une batterie de 70 kWh peut par exemple débloquer 5 kWh supplémentaire via une mise à jour – comme un simple achat in-app sur smartphone -… de 3 000$ !

Rien de magique ici, les Model S 70 et S 75 embarquent une seule et même batterie, de 75 kWh, celle de la S 70 est simplement bridée à 70 kWh. Ceci permet de réduire les coûts de fabrication et d’accélérer les cadences de production. Côté client, une telle mise à jour permet à Tesla Motors de proposer un véhicule moins cher à l’achat à des propriétaires qui n’auraient pas nécessairement besoin de ces 30 km d’autonomie supplémentaires.

Toujours est-il qu’avec cette mise à jour optionnelle payante, Tesla Motors teste ce nouveau type de business model. Les options ont toujours fait les choux gras des constructeurs, mais celles-ci étaient vendues au cas par cas. Là, Tesla Motors tente de faire de même, à distance, sans intervention quelconque du fabricant. Les marges devaient être plus importantes encore.

Et avec des pré-commandes et des commandes toujours plus volumineuses, Tesla Motors aurait tout intérêt à ne faire sortir de ses usines qu’un seul et même véhicule, avec des options simplement bridées électroniquement… À suivre !

Tags :Via :Numerama
  1. « Côté client, une telle mise à jour permet à Tesla Motors de procéder un véhicule moins cher à l’achat à des propriétaires »

    Hum hum…

    1. Pourquoi donc ?

      Les Tesla S70 produites il y a de ça un peu plus d’un mois intégraient vraiment une batterie de 70 kWh, et se vendaient à un prix X.

      Puis, la batterie est passée à 75 kWh, en secret, mais sans que cela ne modifie le prix de la Tesla S70.

      Tesla n’en a pas parlé à ce moment-là car ils devaient livrer les voitures S70 qui étaient déjà commandés par les clients.

      Tesla a ensuite annoncé la version S75, avec le pack de batteries de 75 kWh, mais coûtant $3,000 de plus que le modèle S70.

      Afin de simplifier la chaîne de montage, à partir de ce moment-là tous les packs de batteries des S70 et S75 étaient des packs de 75 kWh.

      Ceux qui ont commandé une S70 ont payé le prix d’une S70.

      Ceux qui ont commandé une S75 ont payé le prix d’une S75, soit $3,000 de plus que la S70.

      Donc personne n’est lésé.

      Par contre, l’acheteur de S70 désirant ‘upgrader’ sa voiture peut le faire moyennant la somme de $3,250. Il a le choix de le faire, ou non. Ce qui est mieux que de ne pas pouvoir le faire du tout.

      Si l’acheteur décide de ne pas débourser les $3,250 nécessaires à l’upgrade, il a le loisir de pouvoir changer d’avis au cours des prochaines années.

      Il peut aussi conserver sa S70 telle quelle pendant 4 ans, puis la revendre au prix du marché. Le futur acheteur auras alors le loisir de payer l’upgrade afin de transformer son achat en S75.

      Tout le monde est gagnant.

    1. Tout de même il fallait y penser et oser l’appliquer au commerce de voitures. Ensuite, sur le plan marketing, ç’est très étudié. Rien à redire.

    1. Qu’est-ce qui est minable ? De proposer au même prix qu’avant un véhicule qui contient finalement une batterie potentiellement plus grosse qu’à la base et débridable ?
      Vous croyez que ça ne leur coute rien de mettre physiquement 5kWh en plus ?
      Au final celui qui veut une S avec 70kWh il paie la même chose que ce qu’il aurait payé avant les batterie 75kWh, celui qui veut bénéficier des 5kWh en plus il paie pour les utiliser.

      1. Ben non, ça ne coute rien, vu que les deux modèles ont une batterie de 75kWh dont une est bridée à 70kWh. Je dirais même que c’est peut-être l’inverse : j’ai une moto qui fait 136 Cv mais qui est limitée à 100 Cv à cause d’une réglementation française (d’ailleurs totalement illégale aux yeux de l’Europe). Il y a donc, en plus pour la France, une butée sur l’accélérateur et un connecteur sur le boîtier électronique. Donc, c’est plus cher.

        1. Sauf que Tesla met une batterie de 75 kWh dans la S70 qui en avait une de 70 kWh, sans que le prix n’ait changé.

          Autrement dit, Tesla met 5 kHw d’énergie en plus dans ses S70, sans que le client ne débourse 1€ de plus.

          Tesla ne récupère son argent que si le propriétaire de la S70 décide d’upgrader à une S75 en déboursant le $3,250 nécessaire. S’il refuse, le client n’a pas perdu 1€, mais Tesla a perdu le coût supplémentaire que ce 5 kWh de batterie lui coûte.

    2. Une mise à jour logicielle coûte une blinde à n’importe quel constructeur automobile!. Et je ne parle même pas du coût de la mise en production. Il faut des gens pour programmer tout ça, on ne se contente pas de demander bêtement à un ordinateur de pondre une mise à jour logicielle. Allons!.. Ils ont choisi ce modèle économique qui consiste à vende des options déblocables par le biais logiciel, pour ma part je trouve cela très malin. D’autant que dans le cas présent, ce n’est pas à proprement parler une vraie « mise à jour » mais une « option déblocable ».

      1. Il ne s’agit pas de mise à jour logicielle mais d’une variable à modifier : mettre 75 au lieu de 70, ça prend 30 secondes. Le logiciel reste le même, c’est juste la table des valeurs qu’il doit lire qui change.

      2. Tesla fait régulièrement des mises à jour. Elles sont toutes gratuite. là c le debridage qui est facturé pas le développement software qui est compris dans le prix d’achat.

  2. C’est très simple, il va y avoir un business de hacking, sur son propre véhicule.
    Ce n’est pas très malin, c’est juste du marketing a courte vue.
    Car ce qui compte vraiment c’est l’image de la marque et sa qualité perçue. On achète un esprit, et une image statutaire. Car dans le fond ce n’est qu’une bagnole de plus. Pour 10 fois moins cher on va aussi vite et aussi loin. Ce qu’on paye c’est le luxe. Et le luxe c’est juste l’image qu’on s’en fait.
    Et ce genre de pratique apporte un coup sérieux à l’image de la marque. Ca veut dire qu’il y a une gruge quelque part, que la batterie de 75 est énormément surfacturé. Et que la marque est étroite et mesquine. Les fois ou la voiture est tombé en panne de pile, en fait il y avait encore du jus, c’était juste le marketing qui a stoppé la voiture pour rigoler et se foutre du client.
    Il fallait faire un seul modèle de batterie, le modèle de 70 n’est tout de même pas vendu à perte.

    Je suis prêt à payer plus cher pour une voiture de visionnaire, pas pour une voiture de marketeux qui puent. Pour ça j’ai la ZUP d’à coté et les 40 concessionnaires autour de la zone des ronds points.
    Pour 7500 euros j’ai une voiture neuve et fiable, contre 80 000 pour une Tesla S, donc c’est du luxe, et le luxe ne s’embarrasse pas de marketing a courte vue.
    Les marketeux ont manqués d’envergure et ont fait du zèle sur le mauvais produit.

    1. Peu de gens prêt à débourser 80000 euros ou plus vont se risquer à hacker leur voiture au risque de perdre la garantie.

    2. Et le luxe c’est juste l’image qu’on s’en fait.

      Tout à fait. Sauf qu’une image de marque se construit et pas de n’importe quelle façon.

      Et ce genre de pratique apporte un coup sérieux à l’image de la marque.

      Rien n’est moins certain. A mon avis Tesla à de quoi payer des experts en marketing et sans doute pas les moindres. Pourquoi se tromperaient-ils de stratégie ?

      Ca veut dire qu’il y a une gruge quelque part, que la batterie de 75 est énormément surfacturé. Et que la marque est étroite et mesquine.

      C’est un truisme. On ne fait pas de commerce sans gruger le con sommateur surtout si on veut faire du chiffre d’affaire en margeant bien plus que nécessaire.

  3. Un bridge électronique ? Il ne faudra que quelques semaines ou quelques mois pour pouvoir casser ses protections.
    Par contre la où ils peuvent avoir un argument de poids c’est si les assurances cassent le contrats dans de telson cas (mais je ne verrais pas sur quels arguments car ces options sont faites pour être vendues et donc utiliser mes par les assurées)

    1. Certains ont essayé. Mais personne n’a réussi à hacker une Tesla sans démonter le tableau de bord de la voiture pour atteindre directement l’électronique.

  4. Je ne comprends pas cette article : si le passage de 70 à 75kW/h se fait par voie logicielle, ça signifie que physiquement, les deux véhicules sont identiques. Donc, je ne vois pas comment « Ceci permet de réduire les coûts de fabrication et d’accélérer les cadences de production » comme il est dit dans l’article.

    1. J’ajoute quelque chose à mon commentaire précédent : pour qui a travaillé dans l’industrie (c’est mon cas), il me semble que créer deux modèles virtuels de véhicules alors que physiquement, ce sont les mêmes, engendre des surcoûts en termes de logistique. Donc, je ne comprends pas cette stratégie.

      1. Moi aussi j’ai travaillé dans l’industrie, et je comprend très bien que cela coute moins cher de produire 100 000 Batterie de 75 Kw/h que de produire 50 000 de 75 et 50 000 de 70.
        La production de masse et le standardisation sont les mamelles de la production automobile depuis ….. Henry Ford!

      2. Mais les constructeur le font-ils pas déjà avec un même moteur. Je veux dire que pour un même moteur, on retrouve un 100, 130, 150 et 180 su tu achète la RS sport machin chose. Le seul point qui diffère entre ces moteurs est le bridage au niveau du calculateur. Enfin c’est ce que les fabricant de ces fameuses chip sport laisse entendre ….

      3. @ jean billie: en fait il propose 2 versions de puissance avec le meme « moteur » batterie, donc vu que les clients vont maintenant acheter les 2 versions, ben ça fait + de prod. et – de couts pour le constructeur…

  5. Il faut quand même prendre en compte que pour le constructeur il y a des questions de normes d’assurances… Une mise à jour certes… Mais il ne faut pas que cette mise à jour mette le véhicule en vrac, sinon ça signifie des retours et des coûts.
    De plus il faut que la mise à jour soit béton, etc… Que cela ne fragilise pas la durée de vie de la voiture qui est garantit…
    Bref ça coûte de l’argent… Et les batterie en elle-même coûtent hyper cher…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité