Malgré une situation délicate, Apple n’envisage pas de fermer l’iTunes Music Store

Apple

Apple n'a jamais vraiment réussi à imposer son service de vente de musique numérique, l'iTunes Music Store. Il faut dire que le streaming fait beaucoup d'ombre au marché. Des analystes se sont récemment intéressés à sa situation, certains croyant même lui savoir une fin déjà programmée. Selon Apple, il n'en est rien.

D’après l’analyste Mark Mulligan, l’iTunes Music Store ne représenterait que 600 millions de dollars par an à partir de 2019. Des chiffres en baisse année après année à cause, notamment, des géants comme Spotify, Deezer, YouTube, etc. Selon Digital Music News, iTunes Music Store n’aurait aucun avenir à moyen terme, à tel point que la firme de Cupertino aurait déjà programmé sa fermeture d’ici deux ans. Ses utilisateurs seraient évidemment renvoyés vers Apple Music et le service intégré totalement dans ce dernier.

Mais si la situation est effectivement délicate et qu’une fusion comme celle-ci a du sens, fermer l’iTunes Music Store occasionnerait de sérieuses pertes pour Apple. L’information a donc été officiellement démentie. Il reste cependant plus qu’évident que la marque à la pomme mise tout sur Apple Music, dont une nouvelle version devrait être présentée lors de la prochaine WWDC. À suivre !

Tags :Via :Generation NT
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je ne suis pas du genre à parler de putaclic à tort et à travers, mais là quand même… Dire que l’itunes store est dans une position délicate, c’est quand même larguer une bombe H sur une barque…

  2. « Apple n’a jamais vraiment réussi à imposer son service de vente de musique numérique, l’iTunes Music Store.  »

    … Il a 12 ans le rédacteur ? Parce que pour rappel, l’iTunes store a ÉCRASÉ le marché de la musique de sa position de leader pendant 10 ans (ou approx) avant l’arrivée de Spotify et Deezer… Et à date, je suis prêt à parier que le Store pèse encore plus lourd en « vrai CA » que tous les autres cumulés. Je précise « vrai CA » parce sur Deezer, Spotify et consorts sont souvent offerts dans des forfaits téléphoniques à des clients qui ne paient rien directement. Bref, un article sans fond qui mériterait d’être un tweet, pas un article.

  3. C’est quoi le problème ? On se rend compte qu’on a fait de mauvais investissements, notamment en donnant un milliard à un mec qui produit des casques de merde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité