Steven Spielberg trouve la réalité virtuelle dangereuse pour le cinéma !

Steven Spielberg

Steven Spielberg est actuellement à Cannes, pour son nouveau film, Le Bon Gros Géant. Le réalisateur n'est pas sollicité uniquement concernant ce film et l'homme apprécie d'évoquer les sujets d'actualité. Le réalisateur de Jurassic Park a ainsi fait par de son ressenti quant à la réalité virtuelle, "un média dangereux", selon lui.

« La seule raison pour laquelle je considère ça comme dangereux, c’est parce que la réalité virtuelle donne au spectateur une grande latitude pour se détourner des intentions des conteurs, pour faire leurs propres choix concernant ce qu’ils veulent regarder. » Effectivement, avec un film en réalité virtuelle, le spectateur pourrait tout à fait se détourner de la zone mise en avant, ou du moins de celle sur laquelle le réalisateur voulait vraiment insister.

Certes, c’est là totalement le but d’un film réalisé à 360°, mais cette technologie ne conviendra assurément pas à tous les styles, tous les réalisateurs ni tous les spectateurs. Difficile à toutes ces informations visuelles de suivre dans de bonnes conditions le fil de l’histoire, par exemple. D’où le souhait exprimé par Steven Spielberg : « Je souhaite juste que la VR n’oublie pas l’histoire quand elle commence à nous envelopper dans un monde où nous pouvons tout voir autour de nous, et où nous pouvons faire nos propres choix dans ce que l’on veut regarder.« 

Fort heureusement, la réalité virtuelle au cinéma n’est pas (encore) à l’ordre du jour. Il faudra de nombreuses années avant qu’elle ne se démocratise, si jamais tel devait être le cas. Toujours est-il que Steven Spielberg n’est pas le premier à s’interroger sur cette technologie et il ne sera très certainement pas le dernier.

Tags :Via :Clubic
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’homme est multimilliardaire, il est célèbre il a réussi et il n’a pas honte de dire des inepties de ce genre. Shame on you ! Tout cela parce qu’il souhaite que cette merveilleuse technologie reste aux mains d’une prétendue élite de gens arriérés et riches. C’est juste lamentable et cela n’arrêtera pas le progrès, pas plus que de les cris de cassandres de ceux qui imaginent le pire à propos du développement de l’IA.

    « La seule raison pour laquelle je considère ça comme dangereux, c’est parce que la réalité virtuelle donne au spectateur une grande latitude pour se détourner des intentions des conteurs, pour faire leurs propres choix concernant ce qu’ils veulent regarder.  »

    Donc, tout est résumé : que celui qui paient tes p… de films, le consommateur ait le choix et donc que les gens aient le choix en général, constitue un danger (pour qui ?) . C’est pourtant la base du commerce : donner aux individus l’illusion de choisir afin qu’ils dépensent leur bel argent sans compter et le cinéma qui fait vivre Monsieur Spierberg l’a parfaitement compris. Attention : avoir le choix est dangereux, donc la liberté c’est l’esclavage, et l’ignorance, la force.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. il parle de choix de regarder ailleurs que vers l’action pendant sont film … un film c’est raconter une histoire , et si pendant un film tu regarde a l’opposé de là ou ce raconte l’histoire ben c’est clair que l’histoire passe a la trappe … non ?

      Mais il dit aussi de la merde bien entendu , c’est SONT cinéma qui va mourir , et les réalisateurs du futur devrons s’adapter , pour que leurs histoires ce raconte a 360° et puis c’est tout …

      Il ne faut pas lui en vouloir , c’est un vieux pété de tune et comme tout les vieux , il n’aime pas , ne comprend pas , n’ appréhende pas les possibilités du changement 😉

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    2. mdr le prolo frustré qui ramène tout à l’argent !

      Les gens semblent oublier que l’histoire (au cinéma) est en très grande partie racontée par le cadrage. Y’a qu’a voir avec les films de Tarantino, grand adepte de la demi bonnette (comment vous rendez ça en 360 ? ).

      PS : il a pas dit qu’il aimait pas la VR, il dit qu’il ne la voit pas s’adapter au média cinéma.

      1. ouais en 360 il faudra inventer de nouveau « cadrage » ou moyen de raconter l’histoire . La ou il abuse ou il dit nimp c’est quand il dit que la 360 est dangereuse …

        C’est un peut comme si on avais eue la peinture avant la sculpture et que un grand peintre lambda avais sortis que la sculpture étais dangereuse pour la peinture …

        2D ou VR360 c’est pareil , dans les deux cas ce sont des moyen d’expression artistique , soit tu fait l’un soit tu fait l’autre … Après c’est sur que si tu utilise les techniques de l’un pour t’exprimer avec l’autre … tu te vautre 😉

        Ps: petit bémol a ce que j’ai écris plus haut … SONT cinéma , va PEUT ÊTRE mourir …

  2. Qu’est-ce qu’on en a à foutre de l’opinion de cet imbécile sans talent !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité