De la résistance des capsules de l’Hyperloop

capsule Hyperloop

Pour pouvoir transporter ses passagers à près de 1 200 km/h, les capsules de l'Hyperloop devront être extrêmement résistantes. La résistance seule ne saurait être garante de sécurité, Hyperloop Tranportation Technologies (HTT) a donc imaginé un matériau intelligent bardé de capteurs pour faire transiter les passagers dans les meilleures conditions.

Ce matériau est basé sur de la fibre de carbone, laquelle est huit fois plus résistante que l’aluminium et dix fois plus que n’importe quelle autre alternative à base d’acier. Et la légèreté est ici extrêmement importante puisque le poids influe directement sur la quantité d’énergie à déployer pour faire propulser la capsule. Les capteurs intégrés dans ce matériau renseigneront en temps réel le centre opérationnel de la capsule quant à sa température, sa stabilité et son intégrité générale pour assurer sécurité et performance.

Hyperloop Tranportation Technologies est l’une des deux sociétés qui tentent actuellement de concrétiser le rêve d’Elon Musk. L’autre étant Hyperloop One, c’est à elle que l’on doit le test grandeur nature dans le désert du Nevada.

HTT doit encore dévoiler son propre système de propulsion magnétique, base du concept Hyperloop, mais son matériau a déjà été présenté lors du Pioneer’s Festival de Vienne il y a quelques jours. HTT mise pour l’instant tout sur la sécurité de ses innovations. À terme, sa capsule devrait être faite d’une double couche de ce matériau intelligent : « La sécurité est l’un des aspects les plus intéressants de notre système« , déclarait Dirk Ahlborn, PDG de HTT.

Tags :Via :Cnet
  1. ça va être génial de voir ce qui se passe quand 200 personnes s’écrasent dans un checker…. un peu comme les habitacles de formule 1 incassables des années 1980

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité