Google va dénoncer les constructeurs tardant à mettre leurs terminaux Android à jour

Android

S'il fallait citer l'un des points faibles d'Android, on choisirait sans nulle doute la fragmentation dont il est victime. En avril dernier, Android 6.0 n'était installé que sur à peine 5% des terminaux compatibles, 6 mois après son lancement officiel. A titre de comparaison, iOS 9, pourtant sorti peu de temps avant la dernière mouture d'Android, profite d'un taux d'installation de plus de 80%. Pour mettre fin à cette cacophonie, Google a décidé d'agir, et menace désormais de dénoncer les constructeurs ne jouant pas le jeu et tardant à déployer les mises à jour Android.

Qu’on se le dise : Google est enfin décidé à prendre le taureau par les cornes, et à sanctionner publiquement les constructeurs de terminaux Android traînant des pieds quand il s’agit de lancer les dernières mises à jour d’Android sur leurs appareils. Une mesure indispensable, quand on sait qu’à l’heure actuelle, Android Jelly Bean occupe encore plus de 50% des terminaux Android, et Android Lollipop plus de 35%.

Et c’est évidemment sans dire que dans la plupart des cas, il ne s’agit pas d’un choix délibéré des utilisateurs que de laisser leurs smartphones et tablettes bloqués à une version datée de l’OS mobile. C’est d’autant plus gênant que ces moutures anciennes peuvent parfois faire l’objet de soucis de sécurité.

Bref, en agitant sa menace et en promettant de travailler de façon plus rapprochée avec les opérateurs mobile – qui ralentissent également le processus de sortie des MàJ… -, Google espère faire régir ses partenaire et arranger les utilisateurs d’Android, qui n’auront plus à s’inquiéter de profiter des dernières nouveautés d’Android un an après leur sortie. Car c’est souvent le délai qui s’écoule entre la sortie d’une nouvelle mouture de l’OS mobile de Google et sa déclinaison sur les mobiles de certains constructeurs. Et ce ne sont pas forcément les plus « petits » qui traînent des pieds…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité