Vivre jusqu’à 500 ans ? Des Français y croient ! Et les initiatives se multiplient !

transhumanisme

Dmitry Itskov est, en apparence, un jeune homme des plus ordinaires. Ce milliardaire Russe n'a pourtant qu'une idée en tête : devenir immortel. Pour ce faire, il finance depuis 2006 le projet "Initiative 2045". Cette immortalité s'opèrerait en transférant cerveau et conscience dans un avatar robotisé. Les projets de recherche de ce genre se multiplient aujourd'hui.

Tous regroupés sous le même chapeau, celui du transhumanisme, ces initiatives, qu’elles soient de personnes fortunées ou de géants de l’IT – comme PayPal ou Google – veulent transformer l’homme pour lui faire dépasser ses limites biologiques. Et le mouvement prend de l’ampleur, dans les consciences aussi. Selon un récent sondage YouGov, un Français sur trois connait le terme « transhumanisme » et 14,6% sont persuadés que les progrès à venir permettront de nous faire vivre jusqu’à 500 ans.

Pour Laurent Alexandre, chirurgien urologue spécialiste du big data dans la santé, cela passe par la « démocratisation du séquençage ADN« . La médecine pourra alors personnalisée, de quoi envisager de corriger directement dans l’ADN les maladies, évitant par là même que les gens ne tombent malades. Les futurs parents, eux, passeront des tests pour limiter les risques de transmission, préservant ainsi toujours davantage l’homme.

Outre cette recherche d’un corps sans maladie, les transhumanistes travaillent aussi à « augmenter » l’homme, littéralement. Lui conférant des implants mécaniques, électroniques, permettant d’accomplir bien davantage que ne le permet un corps ordinaire.

Reste que cet homme, ainsi augmenté et vivant plusieurs siècles, soulève de nombreuses questions, tant éthiques que sociétales. Comment parvenir à vivre sainement si longtemps ? Quelles impacts pour nos administrations ? Pour le système de santé ? Pour les relations humaines ? Quel rapport avec la fin de vie ? Avec la mort ? Autant de questions qu’il convient de se poser dès à présent…

Tags :Via :20 minutes
  1. Ca ne marchera pas , pas tout de suite en tout cas . L’adn est comme un chateau de carte si vous lui apportez une modification il y a plus de chance que tout s’effondre plutôt que de tenir .
    A cela il faut rajouter les facteurs à risque :
    – alcool
    -drogue
    -tabac
    -l’environnement
    par ex. qui ont une influence sur le système .
    Il y aura des travaux , c’est un fait mais le Dmitry rêve car d’ici à ce que l’on obtienne quelque chose d’à peu près stable , il sera mort de vieillesse car ce seront ses enfants voir ses petits enfants qui auront plus de chance d’en profiter .
    Pour dire , quand les premiers séquençage adn sont sortit au bout de même pas 5 ans ils se sont aperçus qu’ils avaient tout faut avec leur machine suite à de nouvelles découvertes .ils ont fait une mise à jour des connaissance et on en est là actuellement .
    Donc il y a encore des choses que nous ne connaissons pas , d’où ces recherches .

  2. Moi j’y crois. Tout est possible. On trouvera des solutions intermédiaires surtout avec l’intelligence artificielle et les ordinateurs quantiques qui nous aideront dans les recherches.
    Peut-être qu’il ne sera pas possible de transférer le cerveau dans une machine avant un certain temps mais il y a d’autres possibilités sur lesquelles on mène des recherches.

  3. Si je fais une copie de ma conscience sur un robot, un ordinateur ou un clone quelconque, ce sera pratique pour que la nouvelle entité travaille à ma place sur des sujets de mon expertise.
    Mais je ne crois pas qu’à ma mort je continuerai à vivre dans ma nouvelle enveloppe.
    Je pense que ce sera une autre entité avec ma mémoire, mon histoire, mes connaissances et peut-être avec mes émotions, alors que moi, je serai bien mort.

    1. Oui tout ça m’apparaît très prétentieux.
      Il manque quand même deux ou trois ingrédients principaux pour atteindre ce projet, que les hommes n’ont même pas tenté de définir et encore moins concrétisé.
      – comment créer la vie à partir de rien ? D’où vient cette étincelle de vie qui fait qu’un tas de chair ou de cellules inanimées se mettent soudain à s’agiter, et transmettent cela à d’autres ?
      – comment obtenir la conscience d’exister ? je peux créer un robot parfaitement capable de s’exprimer, d’analyser, etc mais comment prend-il conscience de sa propre existence ? Qu’est-ce qui fait qu’une personne se regarde dans le miroir et dit : « Là c’est moi. »
      – l’individualité, ou « l’âme » : comme le dit le commentaire précédent, on peut créer une réplique parfait de moi, mon corps, mes souvenirs, mes émotions, etc. mais ce qui fait que je suis « moi », que c’est moi qui parle là, ça on sait pas faire.

  4. Et ce gentil garçon a aussi résolu le problème des embouteillages, du logement, aussi les problèmes d’économie mondiale. Il a peut-être trouvé le moyen d’étendre un peu le globe terrestre ? Super alors. Qu’il commence par là, on verra ensuite.

  5. Personnellement j’aime pas l’idée de transférer mon cerveau et ma conscience dans un avatar robotisé je préfère mourir comme un être humain avec mes sentiments et émotions humaines à vivre comme un robot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité