Expérience : votre ADN prouve que vous êtes un étranger

adn

De quelle origine êtes-vous ? Vous vous regardez dans un miroir et vous pensez ressembler aux habitants d'un pays particulier ? Vous avez demandé à vos parents et grands-parents où ils sont nés et vous pensez que c'est le berceau de vos origines ? Détrompez-vous, votre physique et votre lieu de naissance n'illustrent qu'une infime partie de votre généalogie. C'est ce qu'ont appris 67 volontaires du monde entier grâce à une expérience originale. 

Comme je le disais, 67 volontaires ont accepté de parler de leurs origines. Ici, on voit un anglais qui n’aime pas les allemands. Là, un Islandais se croit supérieur au reste de l’Europe, une Kurde qui n’aime pas les turques avant de se reprendre et de dire qu’elle n’aime pas le gouvernement turque.

Ces 67 volontaires ont ensuite accepté de cracher dans une éprouvette pour réaliser un test ADN ; l’objectif étant de déterminer le spectre géographique de chacun. Comme vous pouvez vous en douter, les résultats les ont laissés abasourdi.

Regardez la vidéo avant d’aller plus loin :

sous-titre video

Quand vous êtes nés, vous avez pris 50% du capital génétique de votre mère et 50 % de votre père, qui eux-mêmes ont pris 50% de chacun de leurs parents et ainsi de suite. Les tests ADN permettent d’extraire vos origines géographique même s’il y a une marge d’erreur qui n’est pas négligeable. Puisque la fiabilité dépend en grande partie de la manière dont sont déterminés les génomes des populations de référence.

Cette vidéo montre tout de même une évidence, nous sommes tous métis et le fruit de mélanges multiples qui dépassent nos convictions. Ceux qui se clament « de souche » ou de « sang pur » et qui détestent l’étranger devraient donc se détester eux-mêmes (et ça ne serait pas étonnant d’ailleurs).  

Il s’agit d’une expérience réalisée par le site de voyage Momondo qui a proposé ensuite à ces volontaires de partir faire un tour du monde de leur origine ADN. C’est malin, efficace et replace l’humanité dans un contexte globale. Nous sommes tous dans la même galère et nous devons apprendre à nous reconnaître pour vivre ensemble dans le même vaisseau : la Terre.

Tags :Sources :YouTubeVia :Positivr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Un « étranger  » n’est pas un individu qui n’a pas le même sang ou la même couleur ! C’est un individu qui n’a pas la même culture et qui n’a pas les mêmes us et coutumes ! Bon article de démagogie …

    1. C’est ta définition et un bel exemple de bêtise.
      Le mot étranger vient d’étrange (du latin extraneus, « du dehors, extérieur ; qui n’est pas de la famille, du pays, étranger »

      Un étranger est une personne qui n’a pas la nationalité du pays où il se trouve au moment concerné. Cet état peut changer au cours de la vie d’un individu dans la mesure où il peut obtenir cette nationalité (par une procédure de naturalisation).

      L’étranger peut aussi désigner un pays ou un ensemble de pays autre que celui dont on est citoyen.

      1. Bonjour

        @Demago
        Ce n’est pas parce que le mot « étranger » vient du latin « extraneus » qu’il en a conservé ce sens !
        Ta définition est purement administrative.
        Et elle est à l’origine de la crise que connaît la France.
        On donne la nationalité à des personnes qui se sont contentées de naître sur le sol de mon pays sans exiger plus.
        Une nationalité ne se limite pas à un bout de papier. C’est beaucoup plus que cela.
        Mais les mondialistes font tout pour masquer ce fait.
        Quand au fait de parler de français de souche il est évident scientifiquement que cela n’a pas de sens mais quand on est descendant d’une famille française depuis plusieurs génération il est légitime de parle de français de souche. Mes arrières grands-parents sont tous français, je n’ai donc pas honte de dire que je suis français de souche :-).

        A+

        Olivier

        1. @Olivier :
          Votre définition semble convaincante mais elle est fausse. Pour communiquer, nous devons utiliser des mots sans les pervertir avec sa propre définition sinon, on ne peut plus se comprendre. Voici donc ce que dit le Larousse à propos du mot « étranger » :
          Qui est d’un autre pays, qui n’a pas la nationalité du pays où il se trouve : Son père est français, sa mère est étrangère.
          Qui ne fait pas partie d’un groupe, d’un milieu, d’un organisme, ou qui n’est pas considéré comme en faisant partie : L’entrée est interdite à toute personne étrangère au service.
          En Afrique, se dit d’un hôte de passage que l’on accueille chez soi quelques jours.

          En savoir plus sur http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/%C3%A9tranger_%C3%A9trang%C3%A8re/31536#A8sUKwyBVvK40AEQ.99

    2. Un étranger est une personne qui n’a pas les mêmes us et coutumes… c’est une bonne définition du gouvernement !
      Ne nous trompons pas d’ennemis.

  2. la culture d’un pays est pas définition le fruit du mélange avec les cultures des autres pays, une culture qui de se mélange pas es tune culture morte…

    notre culture de français de souche (un concept sans fondement qui n’existe que dans l’esprit de l’extreme droite) est un mélange des culture latines, celtes, anglaise, germanique, arabe,…en fait tout les peuple avec qui nous avons eu un jour oui un autre des contacts (commerce, colonisation, invasion,…) parler de culture pure est une énorme connerie et un mensonge

      1. (scr33tch) Essuie-toi la bouche, il t’en reste encore ! 😉

        Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Lol, la kurde qui n’aime pas les turcs…

    Je peux comprendre, quand ils se font génocider, ça ne laisse pas une bonne impression.
    C’est comme si les juif avaient dit lors de la 2e guerre mondiale qu’ils n’aiment pas les allemands. Impensable hein ?

  4. Intéressant.

    Dans la vidéo, une jeune femme dit que cette expérience devrait être obligatoire, qu’elle permettrait de s’ouvrir à l’autre, et autres choses de ce genre. C’est vrai, mais ça ne marcherait pas pour tout le monde : Craig Cobb, un suprémaciste blanc, croyant prouver qu’il était 100 % blanc, a fait un test et s’est découvert des origines noires africaines (14 %). Il a très vite déclaré que le test était une farce destinée à promouvoir le multiculturalisme. Beaucoup de gens préfèrent pratiquer le déni plutôt que d’accepter la réalité.

  5. comme quoi nos choix sont pas toujour se que l on crois avec nos arrierre arriere generations les guerre les viols car les femmes ne le disent pas toujour etc…les enfants doivent vivre et ont se tait! et les guerre les deplacement l imigrations et…nod adn genes nous en apprenne nous sommes citoyens du mondes ..religions comprises choix personelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité