Le Front National veut faire interdire le Bitcoin !

Bitcoin

Le Front National mène de nombreuses guerres dans ses campagnes politiques. Désormais, le parti d'extrême droite déclare la guerre aux monnaies virtuelles et autres crypto-monnaies comme le Bitcoin pour mieux défendre l'économie réelle et l'industrie.

Pourquoi une telle prise de position ? « De notre côté, nous sommes très clairs : seule une monnaie a cours légal dans un pays, et en l’occurrence l’euro, pour le moment« , explique Bernard Monot, eurodéputé FN responsable du communiqué. « Les monnaies virtuelles et crypto-monnaies sont la conséquence de la fin de l’argent liquide, lui-même étant la conséquence de ce que j’appelle la fin du régime capitaliste, qui s’accompagne du passage en taux d’intérêt négatifs. Cette logique répond à la volonté de bloquer l’ensemble du système financier, pour empêcher les gens de retirer leur argent massivement quand ils réaliseront que leurs classements financiers sont à zéro ou négatifs. » L’homme craint, à terme, une « prise en otage des citoyens par les banques privées« .

Mais pour Primavera de Filippi, spécialiste notamment de la Blockchain – le principe sur lequel repose le bitcoin -, « le bitcoin essaie de contre-balancer une perte de contrôle sur notre argent et notre vie privée, en créant une monnaie virtuelle décentralisée qui ne soit contrôlée par aucun opérateur financier. L’objectif est de redonner aux citoyens un contrôle absolu sur leur argent, et de leur permettre de transférer d’en transférer ainsi que de payer pour des produits sur Internet de façon sécurisée et pseudonyme. En ce sens, les caractéristiques de bitcoin sont plus proche de celles d’un ‘billet de banque’ que des transactions financières en ligne, qui doivent aujourd’hui être constamment approuvées par un intermédiaire financier. » À mille lieues des craintes du FN, donc.

Alors, pour lutter contre le bitcoin, le Front National imagine qu’une « loi interdirait que le bitcoin soit utilisé« . Dans la pratique, il sera bien difficile d’empêcher les particuliers d’acheter des bitcoins, sur des plateformes à l’étranger par exemple. Seule option alors, criminaliser la vente et l’achat de bitcoin au niveau individuel, mais cela reviendrait à criminaliser le partage de fichier en peer-to-peer. Difficile.

Tags :Via :Le Figaro
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le FN est comme tout les autres partis, il ne veut surtout pas que les banksters perdent la main-mise sur le contrôle de l’économie d’un pays …

    1. Comme n’importe quelle monnaie, tant que les deux parties acceptent sa valeur, elle peut être utilisée. On voit de plus en plus de sites accepter le Bitcoin. On peut par exemple payer sa pizza en Bitcoin sur pizza.be .

  2. WTF !? Tu lis ton article tranquille et là il y a une pub (carrement le site de carrefour) qui pop en plein écran… Alors je veux bien comprendre qu’il faut gagner de l’argent mais là c’est abusé niveau pub !
    C’est quoi votre but ? que les gens lisent vos articles ou juste gagner de l’argent en mettant des pub qui cachent les articles ?
    C’est contre productif vraiment et vous êtes malheureusement pas les seuls à faire cette erreur.

    1. installer « Google Chrome » ou « Mozilla Firefox » et tapper dans google « adblock + le nom de votre navigateur ».

      Vous découvrirez un internet tout nouveau juste après

  3. D’accord avec Novae, de plus il craint une « prise d’otages des citoyens par les banques privées »? Mais dans quel monde parallèle vivent nos politiques? Et aux autres, arrêtez le chloroforme.

  4. Le bitcoin n’est qu’un début , le concept de la blockchain sur lequel il repose est révolutionnaire.
    Les nouvelles crypto monnaies comme Ethereum ou Lisk offre un avantage supplémentaire: l’utilisation de contrat intelligents permettant de se passer de tier de confiance (banque, assureur, notaire…) Cette révolution est comparable à l’arrivée de l’internet. C’est avec un raisonnement rétrogradé que nous en sommes venu au minitel avec le FN on repasserais directement au télégraphe. Ce qui leur fait surtout peur, c’est de ne pas pouvoir instaurer une dictature, que l’on puisse protéger nos donnés, echanger de l’argent ou des service en pair à pair…. Bref une société ou les hommes ont le pouvoir grace à la confiance des machines plutot que la confiance en un état et ses représentants

  5. Le FN souhaite interdire l’utilisation du bitcoin en France : C’est cohérent vu qu’elle défend le retour à une monnaie unique 100% française ! mais de là à « faire la guerre au bitcoin », ça ne doit pas faire parti de ses priorités si le bitcoin n’influence pas sur l’économie du pays.
    L’article est un peu de mauvaise foi, de mon humble avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité