La NASA veut transformer des astéroïdes en vaisseaux spatiaux hallucinants !

asteroide made in space rama

Oui, vous avez bien lu. La NASA veut transformer des astéroïdes en vaisseaux spatiaux ! La NASA a financé la société Made in Space avec son programme Innovative Advanced Concepts (NIAC) pour qu'elle réfléchisse à la meilleure manière de transformer un énorme astéroïde en vaisseau spatial. 

Comme vous le savez, les astéroïdes présentent d’importantes ressources qu’il serait intéressant d’exploiter. Certains sociétés comme Planetary Ressources envisagent très sérieusement d’exploiter les ressources minières des astéroïdes.  Un petit astéroïde d’1 km contiendrait assez de minerais de fer et de nickel pour subvenir aux besoins de la planète entière pendant 2 ans. Et un astéroïde de 250 km permettrait de subvenir aux besoins en fer de l’humanité pendant des millions d’années.

Vous imaginez donc un peu les milliards de bénéfice que cela représenterait. Surtout qu’il est fort probable que certains astéroïdes contiennent également des métaux précieux.

Le problème, c’est que les astéroïdes se baladent librement dans l’espace sans aucun contrôle. Et nous, les humains, on n’aime pas trop qu’on nous agite des billets sous le nez. Alors, on a envisagé plusieurs scénarios pour dompter l’astéroïde non collaboratif.

Ici nous n’allons pas nous intéresser aux raisons de l’exploitation des astéroïdes. Nous allons nous focaliser pour savoir comment ramener l’astéroïde près de notre maison, la Terre pour l’exploiter tranquillement pendant la journée et rentrer dormir chez nous le soir.

Made in Space a donc produit le projet RAMA (Reconstituting Asteroids into Mechanical Automata) que je vais tenter de vous expliquer dans les grandes lignes.

asteroide made in space rama

Dans les années 2030, une fusée enverra dans l’espace le RAMA Seed Craft (RAMA SC), un vaisseau qui utilisera une propulsion électrique et la gravité pour accélérer et foncer vers un astéroïde cible.

Une fois le rendez-vous spatial réussi, c’est à dire que le RAMA SC s’est posé à la surface du gros caillou métallique, il va commencer à collecter de la matière première directement sur l’astéroïde. Il s’agit d’utiliser une technologie en développement à la NASA qui s’appelle ISRU (utilisation des ressources in situ).

Avec cette matière première, l’engin va fabriquer des composants mécaniques qui s’intégreront dans un design complexe et bien plus grand qui permettra de créer des sous-systèmes entièrement mécaniques : propulsion, stockage d’énergie, navigation autonome…

L’astéroïde deviendra alors un vaisseau spatial autonome et mécanique qui s’appellera RAMA-1. Il sera alors programmé pour modifier sa trajectoire et dirigé vers un point d’équilibre entre la Lune et la Terre où il pourra être exploité à loisirs.

 

Une fois que RAMA-1 est opérationnel, le RAMA-SC pourra partir se poser sur un nouvel astéroïde. 

Ici toute l’originalité repose sur la prise de contrôle de l’astéroïde grâce à des composants analogiques et mécaniques plutôt primitifs. Made in  Space a déjà de bonnes connaissances dans l’impression 3D puisque ce sont eux qui ont fabriqué les 2 imprimantes 3D qui se trouvent à bord de la Station spatiale internationale.

Pour la propulsion de l’astéroïde, Made in Space a pensé utiliser une sorte de catapulte qui lancera des cailloux ou d’autres matériaux loin de l’astéroïde, ce qui aura pour effet de pousser l’astéroïde dans l’autre direction.

Pour la navigation, ils comptent adapter la machine d’Anticythère inventée par les grecques pour appréhender les mouvements des corps célestes. Et l’ordinateur lui-même sera entièrement analogique et composé d’engrenages, de cordes et de poulies qui conserveront ainsi le programme de la mission et contrôleront les autres systèmes de l’astéroide/vaisseau spatial.

Bref, Made in Space propose un vaisseau spatial steampunk entièrement mécanique qui semble tout droit sorti d’un film de science-fiction ! Cette manière de faire un pas de côté pour répondre à des problèmes très compliqués est incroyablement rafraîchissante.

Illustrations : Made in Space, Inc

Tags :Sources :NASA
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tres bon article dans lequel on ne peut s’empecher de penser a Arthur C. Clarke, ancien de la NASA qui a abordé la notion du point d’équilibre entre deux astres : le monolithe au point de Lagrange dans 2001 et 2010;

    En outre le nom de cette mission est un clin d’oeil a un livre « Rendez vous avec Rama » du meme auteur.

  2. Sympa d’avoir plus d’articles de Noredine (souvent ceux qui m’inspiraient le plus pour commenter). Malheureusement, mes commentaires sont blacklistés sur ce site depuis quelques mois (pseudo fi d u ce). Et pas de réponse à mes mails de demande d’expications. Il a donc fallu que je me connecte en 3G après avoir effacé les coockies pour ecrire ça. Autant dire qu’on ne me vera plus beaucoup ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité