Cette molécule interstellaire qui pourrait résoudre le mystère de la vie

molecule interstellaire mystere vie

C'est une constatation qu'on déjà souvent pu faire les plus grands scientifiques du monde, l'infiniment grand se retrouve souvent dans l'infiniment petit, et inversement. Aujourd'hui, une molécule découverte à quelques 25 000 années-lumière pourrait nous aider à résoudre l'un des plus grands mystères de la vie dans l'Univers.

Cette molécule, l’oxyde de propylène, est chirale – elle ne présente aucune symétrie -. Et c’est important parce qu’il s’agit de la toute première molécule chirale découverte en dehors de notre système solaire. Les scientifiques n’ont toujours pas compris comment la vie a pu émerger grâce notamment à l’homochiralité – qui donne à l’ADN sa double hélice -. Cette découverte pourrait les y aider.

Une hypothèse veut faire un lien entre la manière dont les molécules chirales se forment dans l’Espace avant d’être incorporée à des astéroïdes et se retrouver sur une planète. Certaines météorites du système solaire ont montré des traces de molécules chirales antérieures à la Terre.

Cette molécule a été découverte dans le nuage moléculaire géant Sagittarius B2, à 390 années-lumière du centre de la Voie Lactée. Sur les 180 molécules interstellaires découvertes jusqu’à aujourd’hui, l’oxyde de propylène est la première qui pourrait offrir des indices sur le mystère de l’homochiralité : « la détection de cette molécule ouvre la porte à d’autres expérimentations pour déterminer comment et où la chiralité moléculaire a émergé et pourquoi une forme serait plus abondante que l’autre« , explique Brandon Carroll du California Institute of Technology, co-auteur de cette étude.

Tags :Via :Cnet
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité