Nissan travaille sur une nouvelle batterie offrant 600 km d’autonomie

Nissan batterie

En attendant de pouvoir proposer des véhicules électriques offrant une grande autonomie, les constructeurs automobiles travaillent sans relâche à concevoir des batteries toujours plus efficientes. Nissan développe ainsi actuellement sur un système à pile à combustible à oxyde solide, lequel peut offrir plus de 600 km d'autonomie.

La barre des 600 km est importante, cela placerait un tel véhicule dans la même catégorie, en terme d’autonomie tout du moins, que la plupart des voitures à essence, avec les avantages que l’on connait aux véhicules électriques.

Avec une pile à combustible de ce genre et une solution à 55% d’eau et 45% de mix d’éthanol, le coût total est légèrement supérieur à celui d’un véhicule électrique classique et deux-tiers inférieur à celui d’une voiture à essence. Mieux encore, cette pile n’a pas besoin de réservoir ou de valve particuliers comme les voitures à hydrogène.

Le fonctionnement de ce système est le suivant : un reformeur convertit le bio-éthanol en hydrogène. Celui-ci est ensuite mélangé à l’air et converti en électricité via la pile à combustible, laquelle charge la batterie qui alimente le moteur. Le tout sans aucune émission de dioxyde de carbone, selon Nissan.

Cette technologie est en cours de développement, elle vient grossir les rangs des solutions du constructeur pour améliorer encore l’autonomie, et l’intérêt général, des véhicules électriques.

Tags :Via :Gizmag
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Dommage que l’éthanol nécessite la mobilisation de terres arables pour sa production. M’enfin, il est plus important de rouler que de se nourrir paraît-il…

  2. C’est faux, la pile à combustible à Ethanol génère du CO2. En revanche, s’il s’agit de bio-éthanol, ce n’est pas du carbone fossile.
    Comme le disent les sources, contrairement à l’hydrogene qui est aujourd’hui issu à 95% de méthane fossile, le bio-éthanol de cette PAC est issu de l’agriculture. Par contre, il y a bien émission de CO2 locale (et il faut cultiver des champs de céréales, et transformet celles ci en ethanol, avec les émissions polluantes que ça implique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité