Faut-il craquer pour un tatouage fluorescent ?

tatouage fluorescent

Le tatouage fluorescent n'a rien de très nouveau mais avec l'omniprésence de la lumière noire dans les boîtes de nuit et autres festivals, il est revenu à la mode ces derniers temps. Faut-il pour autant craquer pour ce tatouage qui brille ? Représente-t-il un risque pour la santé ?

Pour offrir cet « effet spécial », les tatoueurs utilisent une encre qui réagit aux ultraviolets. Cela permet ainsi de créer des illusions assez intéressantes, des dessins qui ne se révèlent que lorsque sous une lumière noire.

Mais peu importe ce que peut vous dire votre tatoueur, cette encre n’est pas homologuée – notamment par la très célèbre et stricte Food and Drug Administration (FDA) américaine – pour l’homme. Elle ne peut actuellement servir que pour la pêche et le marquage des produits. Le phénomène est encore trop récent pour avoir été totalement évalué : « ce que l’on sait pour le moment, c’est que les encres à ultraviolet sont davantage allergènes que les encres de tatouage traditionnelles.« 

Outre les démangeaisons et autres sensations de brûlure possibles, votre porte-monnaie en prendra aussi un coup. Ces encres particulières coûtent plus cher, le tatouage est donc vendu plus cher (qu’un motif similaire avec encre traditionnelle).

Face à ce manque d’informations, certains salons de tatouage préfèrent refuser cet effet de mode. D’autres, par contre, ont appris à en maîtriser les subtilités. Greg Kulz, basé à San Francisco, travaille par exemple avec ce genre d’encre depuis près de 20 ans.

Si vous avez toujours envie de vous lancer, faites-le faire dans un salon de tatouage qui utilise, et qui a l’habitude de travailler avec, des encres qui réagissent à la lumière noire, et non des encres qui brillent dans le noir. C’est la différence entre fluorescence – le phénomène qui nous intéresse ici – et phosphorescence -. Pour faire briller dans le noir, c’est souvent du phosphore qui est employé, un carcinogène bien connu.

Tags :Via :Konbini
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « […]Les encres permanentes, des métaux potentiellement cancérigènes
    Selon le Sndv ( syndicat national des dermatologues vénérologues ) , les encres de tatouage sont composées de métaux toxiques comme l’aluminium, le cobalt, le chrome, le cuivre, le fer, le mercure ou encore le nickel, pouvant être cancérigènes lorsqu’ils se trouvent dans le derme.[…] »
    http://www.topsante.com/medecine/dermato/tatouages/prevenir/les-tatouages-dangereux-pour-la-peau-23754

    Peut on avoir la composition de ce type d’encre qui est réactive aux u.v ?

    ( Plutôt que de jouer les hommes/femmes sandwich , certains devraient apprendre à se servir du net pour se cultiver )

  2. En plus, il me semble que, sur certaines peaux, ce type d’encre ne réagit pas du tout ou seulement partiellement à la lumière ou donner un résultat carrément dégueu avec cloques, rougeurs et lésions cutanées.
    Vraiment pas le pieds, ce truc.

  3. Et dire que c’est l’été, les vacances, et que pleins de monde vont faire pire que ce tatouage, ils vont faire un (des?) tatouage(s) au henné, dangereux, allergènes et tout et tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité