Tour de France : des caméras thermiques à la recherche de moteurs dans les vélos

Tour de France caméra thermique moteur vélo

Le dopage est un problème très sérieux dans le monde du sport de haut niveau, mais plus que le dopage traditionnel, le dopage mécanique inquiète aujourd'hui énormément, notamment dans le cyclisme. Les soupçons se multiplient, à tel point que, durant le Tour de France, des caméras thermiques rechercheront d'éventuels moteurs dissimulés dans les vélos.

On ne compte plus les affaires de dopage dans le cyclisme – la plus médiatique étant certainement celle de Lance Armstrong – mais aujourd’hui, le dopage mécanique inquiète tout autant. Les technologies sont aujourd’hui tellement perfectionnées qu’il est tout à fait possible d’intégrer un petit moteur dans le cadre d’un vélo, totalement invisible à l’œil nu…

C’est pour cette raison que l’Union Cycliste Internationale (UCI) a déclaré avoir, pour le Tour de France, « toutes les ressources en place pour mener entre 3 et 4 000 tests« . Des caméras thermiques ont même été préparées par le CEA, à la demande du gouvernement français. Elle peuvent être embarquées à l’arrière d’une moto ou placées sur le bord de la route. L’UCI a aussi déclaré qu’elle utiliserait des protocoles de test « imprévisibles« , notamment avec des scanners magnétiques.

Pour le président de l’UCI, Brian Cookson, « depuis le début de l’année, nous avons un message fort, il n’y a absolument aucune place pour ce genre de triche. […] Un vélo modifié est extrêmement facile à détecter avec nos scanners et nous continuerons de les déployer durant le Tour et le reste de la saison.« 

Tags :Via :Engadget
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité