Windows 10 : Microsoft condamné à verser 10 000$ pour une installation automatique

windows_10_1000x563

Microsoft a voulu pousser le déploiement mondial de son nouveau système d'exploitation, Windows 10, c'est compréhensible - surtout quand on voit la farouche résistance de Windows XP, par exemple -, mais la firme de Redmond est cette fois allée trop loin, en obligeant parfois ses utilisateurs à mettre à jour. Une situation qui n'a pas plu à Teri Goldstein.

La femme dirige une petite entreprise en Californie, États-Unis. Elle réclamait à Microsoft quelques 10 000$ en « compensation des salaires perdus et pour l’achat d’un nouvel ordinateur » après qu’une mise à jour non désirée et non autorisée a rendu son PC de travail lent et inutilisable du fait de nombreux bugs. « Je n’avais jamais entendu parler de Windows 10. Personne ne m’a jamais demandé si je voulais mettre à jour« , expliquait la plaignante au Seattle Times.

Ces derniers mois, Microsoft a très largement poussé ses utilisateurs à effectué ladite mise à jour, la faisant passer d’optionnelle à recommandée, puis en trompant l’utilisateur avec une croix rouge qui le faisait accepter. Certains, comme Teri Goldstein donc, se sont donc sentis (très légèrement) trahis. Sans reconnaitre un quelconque dysfonctionnement dans le processus, la firme de Redmond a publié un nouveau tutoriel pour désactiver les notifications de mise à jour – et vous êtes obligé de le faire si vous ne voulez pas que la mise à jour planifiée, mais non désirée, ne se lance -.

L’avenir nous dira si cette affaire ouvrira la voie à de nombreuses autres. Toujours est-il que Microsoft avait, à l’origine, l’intention de faire appel, avant de se raviser pour limiter les coûts juridiques. La porte semble donc légèrement entrouverte pour les avocats des utilisateurs finaux. À suivre !

Tags :Via :Engadget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité