Cette écharpe a tout de la cape d’invisibilité de Harry Potter

écharpe flash

Fantasme récurrent pour de nombreux fans de la saga Harry Potter, la cape d'invisibilité n'est toujours pas à l'ordre du jour. Et même si on a vu passer un projet s'en rapprochant grandement l'an passé - grâce aux travaux du Lawrence Berkeley National Laboratory, depuis, c'est le calme plat. Alors, à défaut, on se rabattra volontieurs sur cette écharpe, déclinant d'une manère étonnante le concept de la-dite cape !

Avant-tout pensée pour les people « harcelés » par les hordes de paparazzis, cette écharpe « anti-flash » va se charger de faire réfléchir la lumière, et donc ruiner les clichés pris à l’aide d’un flash.

Composée d’un tissu spécial, l’écharpe a été imaginée par un certain Saif Siddiqui, à la tête de la société ISHU. Ce dernier revendique d’ailleurs le droit à la vie privée pour les célébrités, comme il l’a expliqué au site BuzzFeed :

« Notre idée est d’interpeller sur l’importance de la notion de vie privée. Tout le monde est une « marque » sur Internet, et l’écharpe ISHU permet de reprendre le contrôle de sa vie privée. »

Déjà portée par Cameron Diaz, les frères Jonas, Danny Williams et DMX, l’écharpe est sera vendue entre 268 et 478 dollars, selon le modèle sélectionné.

Son lancement est planifié pour le 22 août prochain, et elle devrait à terme voir son concept décliné sur une cravate et une poche carrée. En attendant, sachez qu’une coque pour smartphone fonctionnant de la même manière est d’ores et déjà disponible.

Tags :Via :thisisinsider
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Au détail près qu’hormis dans les situations où les « stars » sont là pour se montrer (tapis rouge et compagnie), les paparazzi utilisent plutôt de longues focales avec une grande ouverture (genre 70-200 f/2.8), et surtout pas de flash pour la discrétion. De plus si on bosse en RAW, même si la photo de l’exemple est sombre, on peut facilement l’éclaircir en gardant suffisamment de détail pour la présenter si le sujet représente un réel intérêt (pour un paparazzi, ça signifie situation compromettante).

    Bref, ça vise plus à pourrir le souvenir d’un fan qui aurait croisé son idole et qu’aurait voulu la prendre en photo discrètement, plutôt que les paparazzi comme cité dans l’article.

    1. Certes, mais ils sont aussi harcelés au flash un peu n’importe où dans leur vie quotidienne, pas qu’au téléobjectif pour voir les parties de jambes-en-l’air de tel ou telle pipole.
      Au delà de ça, pourquoi Paris Hilton? La presse pipole est pratiquement son unique fond de commerce.

  2. Vivement qu’on me harcèle, moi aussi. La vie de vedette est vraiment épouvantable, mais quand les gens vous aiment et vous admirent et qu’on plus a on une vie exceptionnelle, il faut bien accepter d’en payer le prix et la rançon de la gloire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité